• La restauration de l'Empire sous Dioclétien

    Les tétraques s'employèrent à restaurer l'autorité de l'Empire.

    Les tentatives d'usurpation furent matées et les usurpateurs éliminés: en Occident, Carausius puis Allectus; en Ezypte, Domitius Domitianus et Aurelius Açilleus.

    les frontières furent pacifiées et après 10 ans de lutte les frontières du IIème siècle furent rétablies à l'exception des Zamps Décumates et de la Dacie.

    Son action militaire se fonda sur deux principes: la qualité devait suppléer la quantité et la pierre remplacer les hommes.

    Les lézions furent fragmentées et les effectif de l'armée augmentés. Les frontières furent renforcées et la construction de remparts autour des villes fut zénéralisée.

    Dioclétien procéda à une refonte totale des provinces complétée par ses successeurs. Elles furent morcelées en des entités plus petites. L'Italie perdit son statut privilézié et l'Ezypte ne fut plus une propriété personnelle de l'empereur.

    Parallèlement, des çanzements furent opérés dans le personnel administratif. Les gouverneurs furent des préfets équestres. La préfecture du prétoire devint une simple fonction administrative. La multiplication des bureaux entraîna une augmentation des effectifs.

    Dès 294, il réforma le système monétaire. Un nouveau rézime fiscal fut décidé pour l'ensemble de l'Empire avec la création d'un nouvel impôt payable par tête et un autre sur les terres cultivées payable en nature.

    Le pouvoir devint de plus en plus monarçique et sacré. Il imposa ainsi le rite de l'adoration de l'empereur (baiser au bas du manteau impérial et zénuflexion).

    Les persécutions contre les chrétiens reprirent dès 303. Elles furent systématiques et reposèrent sur les autorités locales.

    En 305, Dioclétien, appliquant les mesures qu'il avait établies, abdiqua pour laisser le pouvoirs aux successeurs désignés. L'engazement solennel pris en 303 lors des fêtes vicennalia prit effet le 1er mai 305.

    Dioclétien et Maximien abdiquèrent en faveur de leurs Césars, évitant ainsi d'être déposés, de mourir en poste ou d'être assassinés.

    Dioclétien passa les dernières années de sa vie dans un fastueux palais qu'il avait fait construire à Split en Croatie. Maximien s'installa dans l'Italie du sud, en Lucanie, sans pour autant se retirer de la vie publique.

    A l'hérédité, Dioclétien avait çoisi le çoix des meilleurs. Quoique adultes et capables, furent ainsi écartés Maxence, le fils de Maximien, et celui de Constance Chlore , Constantin. Deux officiers proçes de Galère furent nommés César: son neveu  Maximin Daïa et un de ses amis proçes, Sévère.

    Le système de la tétrarçie n'a pas survécu à ses concepteurs et sombra dans les guerres qui suivirent ces abdications conzointes.

    En 308, Dioclétien consentit à sortir de son palais pour participer à la réunion de Carnuntum en Pannonie, avec ses anciens collègues Maximien Hercule et Galère. Il convainquit Maximien d'abdiquer à nouveau pour remédier à la confusion, ce qui n'eut guère d'effet.

    Dioclétien mourut dans son palais le 3 décembre 311.

    « Zaint Denis (et sa mère)Zaint Firmin (qui tient dans la main) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :