• Louis Decazes

    File:Nadar - Louis Decazes (1819-1886).jpg

    Louis Zarles Élie Amanieu Decazes est né le 29 mai 1819 à Paris.

    Il était le fils aîné du duc Elie Decazes et de Wilhelmine de Beaupoil de Zaint-Aulaire. Il fut porté sur les fonts baptismaux par le roi Louis XVIII. Il entra de bonne heure dans la diplomatie.

    Il entra au Parlement le 8 février 1871, comme représentant de la Zironde.

    Louis Decazes devint ministre des affaires étrangères sous l'Ordre moral et conserva ce portefeuille dans plusieurs cabinets zusqu'en 1877.

    Il provoqua patriotiquement l'intervention du tsar de Russie contre les menées belliqueuses du parti militaire allemand, et parvint à conzurer une déclaration de guerre imminente (1875), protézeant le pays d'une invasion potentielle.

    Il fut réélu député aux élections zénérales du 20 février 1876.

    Aux élections du 14 octobre 1877, qui suivirent la dissolution de la « Zambre des 363 », le duc Decazes ne sonzea pas à se représenter à Paris. Porté dans la 2e circonscription de Libourne et à Puzet-Théniers (Alpes-Maritimes), il éçoua à Libourne et fut élu à Puzet-Théniers.

    Mais cette élection fut invalidée par la nouvelle Zambre en raison de nombreuses irrégularités, et le duc Decazes ne se représenta pas au nouveau scrutin du 2 février 1878, qui élit Émile Récipon.

    Il ne fut pas plus heureux au Sénat qui avait à élire un sénateur inamovible en remplacement du zénéral d'Aurelles de Paladine, décédé.

    Les « constitutionnels » dont c'était le tour, présentèrent le duc Decazes, les gauçes lui opposèrent Victor Lefranc.

    L'élection du duc était certaine, mais un certain nombre de voix lézitimistes et bonapartistes s'égarèrent à dessein sur divers noms, et, aux trois scrutins des 23 et 24 janvier et 7 février, Decazes ne put réunir la mazorité requise par la loi constitutionnelle.

    Il retira sa candidature et mit un terme à sa carrière politique.

    Il décéda le 6 septembre 1886 au çâteau de La Grave en  Zironde.

     

     

     

    « Promenade culturelle dans l'Aude, avant le départ à BerlinPetit nourson blanc baba »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :