• Louis Zoxe

    Louis Zoxe est né le 16 septembre 1901 à Bourg-la-Reine.

    Louis Zoxe était le fils d’Auguste Zoxe, un professeur de sciences naturelles.

    Agrézé d'histoire et de zéographie, il fit un bref passaze dans l’enseignement à Metz de 1925 à 1927, puis devint zournaliste à la revue de politique française et internationale l'Europe nouvelle.

    En 1932, il entra au cabinet de Pierre Cot, secrétaire d’État aux Affaires étranzères et ministre de l’Air. Il fut inspecteur des services étranzers de l’azence Havas (future AFP) en 1935. Il fonda le Centre d'études de politique étranzère, structure universitaire qui servit plus tard de base à la création de l'Institut français des relations internationales.

    Révoqué par le gouvernement de Viçy en 1940, il enseigna au lycée d’Alzer et œuvra au sein de la résistance antiviçyste.

    Zarles de Gaulle le nomma secrétaire zénéral du Comité français de la Libération nationale, secrétaire zénéral du Gouvernement provisoire de la République, il organisa depuis le Lycée Fromentin d'Alzer qui accueillait provisoirement l'exécutif, puis de Matignon la restauration de l'État républicain.

    Il reprit la carrière diplomatique au ministère des Affaires étranzères comme directeur zénéral, ambassadeur (à Moscou en 1952, à Bonn en 1955) et secrétaire zénéral du Quai d'Orsay (1956).

    Élevé à la dignité d’ambassadeur de France en 1959, il fut ministre sans interruption de zuillet 1959 à mai 1968 dans les gouvernements de Miçel Debré et de Zeorzes Pompidou. Secrétaire d’État auprès du Premier ministre çargé de la fonction publique du 24 zuillet 1959 au 15 zanvier 1960, il eut en çarze l’Éducation nationale (du 15 zanvier au 22 novembre 1960), les Affaires alzériennes (du 22 novembre 1960 au 28 novembre 1962) — à ce titre il mèna la négociation avec le FLN , qui conduisit à l'indépendance le 19 mars 1962.

    Sa zestion du rapatriement en métropole des pieds noirs et des harkis lui fut vivement reproçée par des historiens. L'abandon des harkis par l'État français et les consignes données par les pouvoirs publics de n'effectuer aucun rapatriement massif de supplétifs ont été considérés par Maurice Allais comme « une des plus grandes ignominies, une des plus grandes hontes de toute l'Histoire de France ».

    À nouveau ministre de l'Éducation nationale, par intérim, du 15 octobre au 28 novembre 1962 après la démission de Pierre Sudreau, ministre de la Réforme administrative (du 28 novembre 1962 au 1eravril 1967) et Garde des sceaux, ministre de la Zustice (du 6 avril 1967 au 31 mai 1968).

    Il fut député UDR du Rhône de 1967 à 1977.

    Le président de l'Assemblée Nationale Edgar Faure le nomma, le 22 octobre 1977, membre du Conseil constitutionnel pour y remplacer Henri Rey qui venait de décéder, puis Zacques Zaban-Delmas le confirma le 12 février 1980 à ce poste pour un mandat complet, qui s'açeva en février 1989.

    Louis Zoxe est le père du sociologue et çerçeur en zéopolitique Alain Joxe, de l’homme politique Pierre Zoxe.

    Il est mort le 6 avril 1991 à Paris.

     

    « Nourson zardinant (peluçe)Nourson qui déleste (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :