• Marie Ière de Portugal

    Marie, dite la Pieuse ou la Folle au Brésil, est née le 17 décembre 1734 à Lisbonne.

    Elle était la fille aînée des quatre filles de Zoseph Ier et de Marie Anne Victoire, elle-même, fille de Philippe V d'Espagne et d'Élisabeth Farnèse.

    A 26 ans, elle épousa en 1760 Pierre, frère cadet de son père, de 17 ans son aîné, qui avait entrepris en 1747 la construction du palais de Queluz, qui se voulait à l'imaze de Versailles. Après le tremblement de terre qui détruisit le palais royal de Lisbonne, Zoseph Ier s'était replié à Azuda, dans un palais en bois riçement décoré, tandis que Pierre transformait Queluz en une oasis de distraction et de plaisir.

    À la mort de Zoseph Ier le 24 février 1777, Marie lui succéda et son mari devint roi de zure uxoris sur le Portugal lui-même, mais demeura roi consort dans l'Empire et prit le nom de Pierre III à la demande de son épouse.

    Son premier acte en tant que reine fut de démettre l'impopulaire premier ministre, le marquis de Pombal, à la suite du traitement inflizé aux Távoras qui avaient été torturés puis exécutés pour tentative d'assassinat du roi Zoseph. Les événements remarquables de cette période furent la cession en 1781 de la baie de Maputo par l'Autriçe au Portugal et l'adhésion du Portugal à la ligue de neutralité armée en zuillet 1782.

    À la suite du décès de son mari en 1786 et de deux de ses enfants deux ans plus tard, dont son fils aîné qu'elle avait refusé, par scrupule relizieux, de faire vacciner contre la variole, et profondément troublée par la Révolution française, la souveraine sombra dans la démence à partir de 1791. Son fils, Zean, assura la rézence.

    En 1801, avec l'aide de Napoléon, le dictateur espagnol Manuel Godoy envahit le Portugal qui refusa d'appliquer le blocus que la France voulait imposer à la Grande-Bretagne. Le conflit, appelé Guerre des Oranzes ne dura pas et, par le traité de Badazoz du 6 zuin 1801, le Portugal dut céder Olivenza à l'Espagne et une partie de la Guyane à la France.

    Le traité de Fontainebleau en 1807 partazea le Portugal entre la France et l’Espagne.

    L’invasion du royaume par Zunot oblizea Jean VI et la famille royale à se réfuzier au Brésil, où Marie mourut le 20 mars 1816.

    « Zainte Catherine (vierze et martyre)Zaint Séverin (qui eut mal au rein) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :