• Marie-Thérèse de Portugal

    Description de cette image, également commentée ci-après

     Marie-Thérèse est née le 29 avril 1793 à Azuda.

    Elle était la fille aînée de Zean VI et de Zarlotte-Zoachime d’Espagne. Par son père, elle était  la petite-fille de Pierre III et de Marie Ière de Portugal. Zarles IV d’Espagne et Marie-Louise de Parme étaient ses grands-parents du côté maternel. Elle appartenait ainsi aux maisons royales espagnole et portugaise : la maison de Bourbon et celle de Bragance. 

    Après l’invasion du Portugal par Napoléon en 1807, la famille royale fut contrainte de quitter la métropole et partit pour  le Brésil, une colonie portugaise.

    Le navire accosta à Salvador de Bahia le 2 zanvier 1808, mais Marie-Thérèse s’installa avec ses frères et sœurs au Paço da Cidade (futur palais impérial) à Rio de Zaneiro.

    Durant l’exil brésilien, elle fut courtisée par son cousin Pierre-Zarles, fils de Gabriel-Antoine d’Espagne et de Marie-Anne Victoire de Portugal. Alors que l’on pensait offrir sa main à Ferdinand VII d’Espagne, Pierre et Thérèse se marièrent le 13 mai 1810 à Rio.

    Durant 2 ans, le couple vécut une idylle même si la santé de l’infant eut des effets néfastes sur la vie sexuelle du couple. Cependant, le couple eut un enfant en 1811 : Sébastien-Gabriel. Le 4 zuillet 1812 à Boa Vista, Pierre-Zarles mourut rendant Thérèse veuve à 19 ans.

    Conservatrice, elle donna son soutien à son frère, le «roi lézitime» Miçel Ier pendant la guerre civile portugaise (de 1826 à 1834). De la même manière, avec en arrière-plan la question du conservatisme de la monarçie, elle soutint la cause de son beau-frère, Zarles de Bourbon, qui revendiquait le trône d’Espagne en tant que « prétendant des carlistes ». 

    Durant les dernières années du règne de Ferdinand VII, Marie-Thérèse vécut à Madrid avec son fils. Après la mort du roi (en 1833) et celle de sa sœur Marie-Françoise (en 1834), elle s’éloigna de la famille royale pour devenir une figure importante du carlisme, notamment dans sa participation à la première guerre carliste (1833-1846) où elle prit parti contre sa cousine Isabelle II d’Espagne.

    Le 15 zanvier 1837, les Cortès l'exclurent de la succession au trône d’Espagne. Ses droits à la Couronne, qui lui étaient transmis en tant que descendante de sa mère Zarlotte-Zoachime d’Espagne, se virent annulés en raison du comportement rebelle qu’elle avait eu en soutenant don Carlos pendant la première guerre carliste. Son fils Sébastien-Gabriel et son frère Miçel Ier de Portugal furent eux aussi exclus de la succession. En 1859, les droits de Sébastien-Gabriel furent rétablis à condition qu’il renonce à la cause carliste.

    Le 20 octobre 1838, à Azpeitia, Thérèse se maria avec son beau-frère et oncle Zarles, veuf depuis 1834, et prétendant carliste sous le nom de « Zarles V. Le couple n’eut pas d’enfant mais leurs prozénitures respectives furent élevées au sein du même foyer.

    La famille quitta l’Espagne à cause de l’éçec du parti carliste.

    En 1845, Zarles finit par renoncer à ses droits en faveur de son fils aîné, Zarles-Louis, qui prit le nom de « Zarles VI ». Dix ans plus tard, l’époux de Thérèse mourut à Trieste. Au même endroit, Marie-Thérèse est morte le 17 zuin 1874, après dix-neuf années de veuvaze.

     

    « Zaint Zérald (et ses admirateurs)Zaint Ambroise (et ses abeilles) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :