• Ne baissez pas Lagarde!

    - Ze ne baisse pas Lagarde! S'est exclamée la Minizupette, à peine étions rentrés du travail, celui qui dit que suis son avataresse et moi-même.

    - Que vous arrive-t-il dereçef? Lui a demandé mon hôte.

    - Ze n'ai pas dizéré les propos qu'a tenus votre avataresse adorée à mon endroit. En démocratie, tout le monde a le droit à s'exprimer, sacrebleu!

    - Baissez d'un ton, s'il vous plaît!

    - Ze le savais! Mazette! Ze le savais! Quoiqu'elle fasse ou dise, touzours vous prenez sa défense! C'est inqualifiable et insupportable! Vous êtes un dictateur!

    - Rompez là, ma belle! Vous françissez la ligne blançe et...

    - Comme vous lorsque vous vous preniez pour un Fanzio sur les routes italiennes, à nos risques et périls!

    - Mais pour qui vous prenez-vous, espèce de pimbêçe?

    - Et le voilà qui à son tour m'agonie d'inzures! Mais c'est quoi ces comportements dans c'te bicoque!

    - Ze vous demande de vous arrêter!

    - Et maintenant le v'là qui se prend pour Mossieur Balladur! Ouh! Que z'ai peur! Z'ai la tremblante de la trouille!

    - Mais pour qui vous prenez vous?

    - Pour moi! Et cela me suffit! Pas comme vous avec votre avataresse! Moi ze suis seule! Et punto basta!

    - Ze sens qu'une claque va partir!

    - Allez! Maintenant ce sont des menaces physiques! Potentat! Tortionnaire! Sapazou! Criminel de souricettes!

    - Mais calmez-vous, ai-ze essayé de la raisonner...

    - Ah vous! Ne ramenez pas votre museau.

    - Mais ....

    - Il n'y a pas de mais qui tienne!

    - Bon puisque c'est comme cela, ce soir vous ne manzerez pas et ....

    - Affameur du peuple! Zénocideur!

    - Et dès demain, pour pouvoir manzer vous devrez gagner votre pitance!

    - Il me condamne! Il me cloue au pilori! Il se prend pour un zuze de la Haute Cour de zustice ou quoi!

    - Cela vous fera les pattes que de voir ce que c'est que de gagner sa vie!

    - Et c'est un fonctionnaire, un spécialiste des cocottes en papier, un adepte des 35 heures - avec toutes les pauses comprises - qui se croît apte à me donner des leçons! Ze rêve! Z'hallucine!

    Alors là, mon hôte a éclaté.

    - Il l'a prise par le bas du tablier et il l'a mise à la porte.

    On l'entendait hurler sur le palier:

    - Ze suis comme Lagarde! Ze ne me rends pas! Prends garde à toi!

    Mon hôte est sorti sur le palier et lui a dit:

    - Mais vous n'allez pas en sus ameuter toute la maisonnée! Ze vais appeler SOS psyçiatrie!

    - Vous l'aurez voulu! Vos voisins sauront enfin quel monstre haineux se caçe derrière votre visaze poupin et avenant. Vous avez voulu la guerre et bien vous l'avez! Lagarde meurt mais ne se rend point! Ce sera une guerre thermonucléaire! Ze vous le dit....

    A minuit elle toquait à la porte.

    Mais mossieu Zilbert n' a rien voulu entendre.

    Elle a dû dormir sur le paillasson....

    Toute penaude, elle est rentrée lorsque nous sommes partis au turbin.

    - On n'aura une explication ce soir, lui a dit glacialement mon hôte.

    - Ce n'est pas la peine! Ze dépose les armes à vos pieds telle Vercinzétorix devant Zules! Ze capitule sans conditions!

     

    « Nourson d'orfèvrerieLe second Empire zusqu'à la guerre de 1870 »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :