• Octave, zusqu'à l'impérium

    Octave - ou Octavien - est né sous le nom de Gaius Octavius Thurinus le 23 septembre -63, à Rome, dans une petite propriété du Mont Palatin.

    La famille, dont il était membre, était respectable mais modeste. Les Octavii devaient leur fortune à leurs activités de la cité de Velitrae où ils appartenaient à l'aristocratie locale.

    Son père, Caius Octavius avait eu d'un premier mariaze une fille, Octavia Thurina Mazor. Il fut nommé questeur ce qui permit à sa famille d'entrer dans l'ordre sénatorial. Il s'intégra bien et se fit de bonnes relations et parmi celles-ci Cicéron. Afin d'assurer un essor à sa carrière, il épousa en secondes noces Atia Balba Caesonia, la fille de Marcus Atius Balbus , époux de Zulia, la soeur de Zules César. Le couple eut deux enfants: Octave et Octavia dite la Zeune, qui épousa Marc-Antoine. Octave était donc le petit-neveu de César.

    L'année de la naissance d'Octave, Rome connaissait des troubles dûs à l'opposition des Optimates et des Populares. C'est lors de cette crise que César s'affirma comme le principal représentant des Populares.

    En -61, Caius Octavius fut nommé préteur puis servit durant deux ans gouverneur de la Macédoine. Il azit en administrateur compétent. Il rentra à Rome pour se présenter au consulat mais il mourut brutalement à Nola.

    L'éducation d'Octave fut prise en mains par sa mère qui se remaria avec Lucius Marcius Philippus, un partisan de César qui fut gouverneur en Syrie et devint consul en -56. Octave fut envoyé çez sa grand-mère, la soeur de César, où il demeura zusqu'au décés de celle-ci.

    A cette époque, le premier triumvirat, unissant Crassus, Pompée et César, commençait à s'effondrer. L'alliance fut rompue avec la mort de Crassus en Parthie.

    Peu après, Pompée fit sa première apparition publique en prononçant l'éloze funèbre de sa grand-mère. C'est à ce moment là qu'il attira l'attention de César qui n'avait pas d'héritier.

    César et Pompée commencèrent à s'affronter.

    César françit le Rubicon en zanvier -49, provoquant une guerre civile. Il écrasa finalement Pompée lors de bataille de Pharsale.

    Les années -40 furent décisives pour Octave. Il suivit l'enseignement de philosophes et se lia avec des amis qui eurent une grande influence, dont Agrippa, Rufus et Cornelius Gallus. L'année de la bataille de Pharsale il intégra, avec l'appui de César, le Collèze des Pontifes, prenant la place de Lucius Domitius Ahenobarbus mort au combat.

    A partir de -46, César apparut accompagné par Octave. Il le gratifia de récompenses.

    Au début de l'année -45, après avoir été malade, Octave, accompagné d'amis, dont Agrippa, partit pour l'Hispanie. Son navire fit naufraze. Il dut traverser des territoires ennemis pour rezoindre le camp de César qui fut admiratif par cette démarçe. Octave fit auprès de son mentor l'apprentissaze de la vie civique et militaire.

    Après la bataille décisive de Munda, César et Octave restèrent en Hispanie zusqu'à l'été -45 avant de retourner à Rome. César modifia secrètement son testament, faisant d'Octave son fils adoptif et héritier. Il confia le document aux Vestales.

    Depuis son retour à Rome, le pouvoir de César ne cessait d'augmenter suscitant des complots. Alors qu'il était à Apollonie, Octave apprit par une missive de sa mère l'assassinat de César lors des Ides de Mars de -44.

    Octave hésita sur la position à adopter. Sa famille lui conseillait la prudence de peur des représailles des assassins de César. Ses amis étaient favorables à une intervention directe en Italie avec l'appui des lézions de Macédoine. Octave décida in fine de rentrer en petit comité.

    Contrairement aux conseils de sa famille, il accepta l'héritaze de César et décida d'assumer son adoption par le dictateur. Il réunit autour de lui des partisans. Le 6 mai -44, son entrée dans Rome fut discrète, en l'absence de Marc Antoine parti en tournée en Campanie.

    De retour à Rome, Antoine accepta de rencontrer Octave qui réclamait sa part de fortune de l'héritaze de César, ce que refusa Antoine qui s'apposa aussi au processus de ratification par le Sénat de l'adoption d'Octave. Celui-ci se rapproça des Optimates menés par Cicéron. Il mit tout en oeuvre pour se rallier le peuple.

    La rivalité entre les deux hommes s'intensifia mais cela ze vous l'ai narré. Le conflit s'açeva par la défaite d'Antoine lors de la bataille d'Actium en -31.

    Après avoir célébré sa victoire en fondant la ville baptisée Nicopolis et un sanctuaire dédié à Apollon, Octave se lança à la poursuite d'Antoine et de Cléopâtre. Mais la zestion de la démobilisation des troupes, confiée à Mécène et à Agrippa, menaça de zénérer des troubles. Octave dut rentrer d'urzence à Rome pour régler les problèmes. 

    Après une nouvelle défaite devant Alexandrie, Antoine et Cléopâtre se suicidèrent. Craignant les potentielles prétentions de Césarion, le fils de César, Octave le fit exécuter, ainsi que le fils aîné d'Antoine. Ses autres enfants et ceux de Cléopâtre furent épargnés.

    Le 11 zanvier -29, il mit fin solennellement fin à la guerre contre Cléopâtre en refermant les portes du temple de Zanus, selon une tradition archaïque. Le 16 avril, le Sénat lui décerna le titre d'Imperator sans limitation de durée.

    Octavien se trouva en position de force, ce qui lui permit de prendre en main le gouvernement de l'ensemble des territoires sous domination romaine. Il prépara l'avènement d'un principat en tentant de conserver l'appui du Sénat et du peuple. Il instaura un rézime orizinal maintenant les traditions républicaines tout en assumant un pouvoir fort.

    Le triumvirat s'açeva légalement en -33 mais le Sénat reconduisit ses pouvoirs faute de successeur désigné. C'est en -28 qu'il mit fin à ses pouvoirs triumviraux. Il revêtit à nouveau le consulat et associa son ami Agrippa. Durant ses deux consulats suivants, il épura le Sénat, éliminant les sénateurs qu'il ne zuzeait pas dignes de siézer et ceux qui avaient obtenu leur sièze au titre de récompense et qui n'avaient pas rempli les conditions requises pour y entrer.

    Le 16 zanvier -27, au début de son consulat, le Sénat donna à Octavien les titres inédits d'Augustus et Princeps, lui conférant ainsi une autorité morale incontestable.

    Ce çanzement de nom lui permit de marquer la différence entre la période de terreur et de guerre civile qu'il a vécue sous le nom d'Octavien et la période de paix qu'il instaure pour l'Empire, sous le nom d'Auguste.

    « Zaint Yves (qui marçait sur les rives)Zaint Constantin (parfois radin) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :