• Vive Lyon, ville des Lumières et des Lumière!

    Nous voici donc à Lyon!

    Inutile de vous dire le cirque qu'ont fait les Intruses, excitées comme des puces, durant toute le nuit, et même Minizupette qui avait oublié son prozet de voyaze en Galilée pour aller voir la maison de Zésus.

    -  Atçoubi! Que va-t-on voir à Lyon?

    - Plein de çoses! lui a répondu celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Mazette! Mais encore?

    - En tout premier lieu, le nouveau Musée des Confluences avec son arçitecture moderne.

    - Et encore?

    - Le quartier des Traboules...

    - What? Des maboules? It's a çame!

    - Mais non! Les traboules sont des passages à travers des cours d'immeuble qui permettent de se rendre d'une rue à une autre.

    - Cela être inzénieux.

    - Il y a aussi le vieux Lyon, la cathédrale Zaint Zean...

    - Alléluia! Que Dieu le tienne dans sa grande miséricorde!

    - Notre-Dame de Fourvière et les sites romains!

    - Ze vous le dit franco de porc, ze n'irai pas voir ces vestizes, coçon qui s'en dédit!

    - Et pourquoi donc Minizupette!

    - Parce que c'est là qu'a eu lieu le martyre de Zainte Blandine!

    - Fa temps! ("il y a longtemps") lui a répondu Minizup'zhérault.

    - Et nous voir le primate? a demandé Minizup'iéla.

    - Hein? Vous voulez aller au zoo? a demandé mon hôte.

    - Ie  ("non !"). Moi vouloir voir le primate des Gaules!

    - Quelle barmelouse! C'est le Primat des Gaules.

    - C'est le titre conféré depuis 1079 à l'archevêque de Lyon, ancienne capitale des Trois Gaules alors terre d'Empire, en vertu de l'ancienneté de son siège, a cru bon d'expliquer Mossieu Zilbert, notre Pioçe de la Farandole.

    - C'est bien cela, par la barbe de Zaint Irénée, second arçevêque de Lyon qui succéda à Zaint Poyhin et ...

    - Fouçtra! Il racontait des craques, votre Zaint? Hi! Hi!

    - Et n'oubliez pas que Lyon est la ville des frères Lumiere qui ont zoué un grand rôle dans la naissance du cinéma...

    - Minizup les avoir connus certainement.

    - Et ma patte dans votre museau, Minizuplein?

    - Et nous quoi manzer?

    - Nous allons bouçonner! a répondu mon hôte

    - A Lyon, cela bouchonne souvent, surtout en période de vacances! Bison Futé s'en plaint souvent par le gourdin de Zaint Martial.

    - Mais non! les bouçons dont des restaurants typiques lyonnais dans lesquels on manze des spécialités, comme le tablier de sepeur...

    - Eux manzer des tabliers! Eux être si pauvres?

    - It's a pity!

    - Le « tablier de sapeur », orizinellement appelée « tablier de Gnafron », proviendrait du gouverneur militaire de Lyon sous Napoléon III. Ce fin gourmet et amateur de tripes était un ancien sapeur du Zénie. Ces sapeurs portaient un tablier de cuir pour protézer leur tenue pendant les travaux de force. Le rapproçement entre le maréçal, son tablier et son goût immodéré pour les tripes serait ainsi à l'orizine du nom de ce plat à base de gras double.

    - Macaniçe! Cela doit être lézer... Mais avec un bon coup de Côtes du Rhône, cela doit passer comme une lettre à la poste!

    - Moi comprendre maintenant pourquoi Minizup a çanzé de tenue!

    - Vu les kilos qu'on va prendre, elle ne rentrerait plus dans sa minizupe! Hi! Hi!

    - Ni dans ses escarpins vernis!

    « David Bowie: Ashes ta ashes (clip)Queen: Bohemaian Raphsody (clip) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :