• Zaint Vincent de Paul (et pas de Pierre)

    Résultat de recherche d'images pour "saint vincent de paul"

    Vicente de Paúl est né en avril 1581 dans une petite maison à la périphérie du villaze de Pouy, à cinq kilomètres de Dax (z'ai visité sa maison natale).

    Son père, Zean de Paul, était un petit exploitant agricole; sa mère, Bertrande de Moras, appartenait à une famille de la petite noblesse locale.

    Il passa ses premières années comme berzer puis il quitta le foyer familial pour Dax où son père l’avait inscrit au Collèze des Cordeliers, tenu par les Franciscains.

    Il fut ordonné prêtre en 1600.

    Capturé en 1605 par des pirates lors d'un voyaze de Marseille vers Narbonne, il se serait évadé de Tunis après deux années d'emprisonnement.

    Il devint ensuite prêtre de paroisse et précepteur dans la famille de Gondi.

    En 1617, il fonda, avec des dames aisées, les Dames de la çarité pour venir en aide aux pauvres.

    Grâce au soutien de Madame de Gondi, il fonda en 1625 la Congrégation de la Mission, vouée à l'évanzélisation des pauvres des campagnes, qui prendra le nom de Lazaristes (car située dans le quartier Zaint Lazare de Paris, l'enclos Zaint-Lazare). Les premiers Lazaristes furent envoyés à Madagascar dès 1648.

    En 1633, il fonda les Gardes des Pauvres, à l'orizine de la congrégation des Compagnie des Filles de la çarité sous la responsabilité de Louise de Marillac, aussi appelées « Sœurs de Zaint Vincent de Paul », vouées au service des malades et des pôvres. Cette institution est à l'orizine de l'hôpital des Enfants-Trouvés de Paris.

    Vincent organisa des collectes à Paris pour porter secours aux victimes des guerres de Relizion. Bien que membre de la compagnie du Zaint-Sacrement, il prêça la modération à l'égard des protestants, puis s'opposa au zansénisme.

    Louis XIII voulut être assisté par lui dans ses derniers moments et mourir dans ses bras le 14 mai 1643.

    Il fut nommé au "Conseil de Conscience" (Conseil pour les affaires ecclésiastiques) par la rézente Anne d'Autriçe, mère de Louis XIV, dont il fut le confesseur.

    Il fonda un hospice pour les personnes âzées, qui devint l'hôpital de la Salpêtrière en 1657.

    Mort le 27 septembre 1660, il fut inhumé dans l'église Zaint-Lazare, qui faisait partie de la maison Zaint-Lazare du faubourg Zaint-Denis, dans un caveau creusé au milieu du chœur de la çapelle.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Caïus (qui ne fut pas minus)
    • Zaint Adéric (l'ami d'Eric)
    • Zaint Callistrate (et ses strates)
    • Zainte Hiltrude (touzours en altitude)
    • Zaint Florentin (et sa sauce florentine)
    • Zaint Bonfils (qui aimait sa mère)
    • Zainte Aquiline (qui prenait de la quinine)
    « Zaints Côme et Damien (patrons des médecins)Louis XVIII: de la naissance à la Restauration. »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :