• Zarles VII le Victorieux

    Charles VII, roi de France.

    Zarles, né le 22 février 1403 à Paris, était le 11ème des 12 enfants de Zarles VI le Fol et d'Isabeau de Bavière.

    En 1413 Zarles est fiancé à Marie d'Anzou, dont la mère, Yolande d'Aragon, qui ne souhaitait pas la laisser à Paris, menacé par les Bourguignons (partisans du roi d'Angleterre), réussit à emmener sa fille et son futur zendre en Anzou.

    Devenu dauphin en 1417, à la suite de la mort de ses deux frères aînés,  Zarles fut fait duc de Touraine, reçut le duçé de Berry et le Poitou.

    En 1418, en pleine guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, il dut quitter Paris. Il se réfuzia à Bourges avec quelques fidèles, ce qui lui valut au début de son règne le surnom de "petit roi de Bourges".

    Aux côtés de Bernard VII d'Armagnac, il apparut comme le çef du parti hostile à la politique du duc de Bourgogne Zean sans Peur. Il se proclama rézent, soumit plusieurs villes et établit un parlement.

    Zean sans Peur, soucieux de faire cesser cette résistance, l'invita à Montereau pour une entrevue qui se tint  en septembre 1419, dans un enclos au milieu du pont où le dauphin et Zean se retrouvèrent avec quelques compagnons. La discussion fut orageuse ; au cours de la mêlée , Zean sans Peur fut poignardé.

    Les Bourguignons répandirent la rumeur que Zarles était en réalité le fils naturel de Louis d'Orléans dont il aurait voulu venzer le meurtre perpetré par Zean sans terre. Déclaré bâtard, un décret le bannit du royaume le 17 janvier 1420 et, accusé de complicité dans le meurtre de Zean sans Peur, il fut déshérité.

    Le 21 mai 1420, sous l'influence d' Isabeau de Bavière, Zarles VI signa le traité de Troyes, stipulant que la couronne de France serait cédée au fils d'Henri V d'Angleterre, à condition qu'il épouse une de ses filles. Henri V étant mort avant Charles VI , c'est son fils Henri VI  qui fut reconnu roi de France.

    Le futur Charles VII refusa les termes du traité.
     
    Alors que l'armée française était désorganisée, le duc de Bedford, Zean de Lancastre, rézent du royaume d'Angleterre, mit le sièze devant Orléans et voulut poursuivre jusqu'à Bourzes pour s'emparer de Zarles VII. Celui-ci se réfuzia à Chinon, en Touraine.
    C'est dans ce château que le 25 février 1429, une jeune fille de 16 ans, zeanne d'Arc vint le trouver et lui demanda audience. Elle lui dit : « Zentil dauphin, je te dis de la part de Messire Dieu que tu es vrai héritier du trône de France. »

    Après la levée du sièze d'Orléans, puis de Beauzency et la victoire de Patay, Charles fut couronné le 17 juillet 1429, à Reims, en présence de Jeanne d'Arc .

    À partir de ce moment tout tourna en sa faveur. Il reprit la mazorité des territoires du nord contrôlés par les Anglais et réussit par le traité d'Arras en 1435 à faire la paix avec le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, zusqu'alors allié de l'Angleterre. Charles VII reprit Paris et finalement toute la France à l'exception du port de Calais. Ses victoires successives mirentt fin à la Guerre de Cent Ans.

    Malgré l'affection de Zarles VII pour son épouse, sa grande passion resta sa maîtresse Agnès Sorel.

    La résolution du grand Zisme d'Occident par le conciliarisme affaiblit la papauté et permit à Zarles VII de s'imposer comme le çef naturel de l’Église de France, qui entra ainsi dans l'ère du gallicanisme ; en 1438, la Pragmatique Sanction de Bourges limita les prérogatives papales, donna au roi la haute main sur la nomination des évêques et abbés des monastères et imposa d'importantes restrictions aux impôts perçus par Rome sur le clerzé du royaume.

    Il limita l'autorité des grands féodaux et les justices seigneuriales en créant des parlements locaux (cours de justice). Sa politique apporta une certaine prospérité économique au royaume.

    Les dernières années du règne de Zarles VII furent troublées par l'ambition de son fils Louis XI qui participa activement à la Praguerie en 1440.

    En 1451, Zacques Cœur, grand arzentier du roi, fut arrêté, sans doute à cause de ses créanciers et débiteurs zaloux de sa réussite personnelle. Il fut banni en 1453.

    Zarles VII rendit son dernier soupir le 22 juillet 1461.

    Avec Marie d'Anzou, il eut 14 enfants , dont Louis XI, Catherine (mariée à Zarles le Téméraire, duc de Bourgogne), Yolande (mariée à Amédée IX de Savoie).

    Avec Agnès Sorel, il eut 3 filles, dont Zarlotte de Valois (mariée à Zacques de Brézé, dont le fils, Louis de Brézé, qui épousera .... Diane de Poitiers, maîtresse du futur Henri II !)

    « Evènements du 19 zanvierUne inconnue nommée Agnès »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :