• Les retours sont parfois difficiles

    whaouuu quel talent

    Auzourd'hui, après une séance de travail au Centre Pompidou de Metz et un bon repas sur les bords de la Moselle, nous avons repris le TZV pour rentrer à Paris.

    Parvenus à la maison, z'ai trouvé le comportement de la Minizupette particulier.

    Elle nous a à peine salués, celui qui dit que ze suis son avataresse et moi-même.

    - Vous navez pas l'air dans votre assiette, Minizupette! Lui a dit mon hôte.

    - Non, non! Tout va bien, Mossieu Zizi. Z'ai quelque peu mal dormi cette nuit.

    Ze ne l'ai nullement crue.

    Ze me suis précipitée dans la çambre pour compter mes perles, mes bizoux, vérifier que la lessiveuse où sont cadenassés mes 50 euros n'avait pas été touçée... Rien!

    Et soudain, z'ai compris!

    Elle avait osé touçer, malgré ma ferme interdiction, à ma collection de livres "Arlequin" à laquelle ze tiens comme à la pupille de mes yeux, car c'est de l 'immense littérature qui mériterait d'être publiée dans la "Pléïade"!

    - Vous avez osé aller dans ma bibliothèque! Lui ai-ze dit.

    - Nan! ze n'ai touçé à rien! osa-t-elle mentir!

    - Voui! Voui! Voui! Vous pensiez que ze ne m'en apercevrais pas. Mais z'ai bien vu que le tome 2 de "Brett, mon bel amour d'été" n'était pas à sa place. Il était replacé à côté du çef d'oeuvre "Ze te reviendrai avec le vol des cigognes" et de l'intemporel roman "Souviens toi du soleil de la plaze".

     

     

    « Une zournée culturellement riçe à MetzLe musée Guggenheim à Bilbao (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :