• Un dimançe arzentin bien occupé

    Comme ze vous l'ai narré, nous avons flâné dans le quartier de Zan Telmo, le coeur historique de Buenos Aires, à la découverte du marçé de rue qui se déroule tous les dimançes.

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Quand ze vois cette zolie vaçe, cela me fait penser à mon pays basque, a soupiré Minizup'Fandango.

    - Vous pourriez croser ici des descendants de vos compatriotes, lui a dit Minizup'Rom.

    - Comment cela?

    - Il y a eu une immigration de Basques à la fin du 19ème siècle, a expliqué notre seconde Pioçe de la Farandole. Et nos amis teutonnes pourraient croiser des Allemands, car de nombreux nazis se sont réfuziés en Arzentine.

    - It's a pity!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Atçoubi! Ils ne sont pas à la pointe du progrès en matière de motos.

    - Nous sommes dans un quartier populaire, a expliqué Mossieu Zulien, le fils de Dame Zeanne et de Mossieu Pépenne qui nous sert cde guide.

    - Et en plus, a cru bon d'azouter Minizup'Rom, la situation économique du pays n'est pas florissante, avec notamment une inflation galopante et un fort taux de pauvreté.

    - Par le gourdin de Zaint Martial, c'est fou le nombre de zens qu'on voit dormir dans la rue!

    - Parce que vous n'en voyez pas aussi à Paname, barmelouse?

    - It's a çame.

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Après cette visite, dans l'après-midi, nous avons rezoint la Place de France sur laquelle se déroulait une promotion de la cuisine française.

    - Mazette, malgré les imazes des émeutes à Paris, cette manifestation attire du monde!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Paris restera touzours la Ville Lumière, rêvée par tout le monde.

    - En tout cas, bonzour le ckliçé, a ironisé Minizup'Kiki de Vitry?

    - Warum?

    - Ecoutez ce çef français qui donne un cours sur la baguette! Il ne lui manque que le béret!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Mazette! Il y a même notre copain Ratatouille!

    - Ze l'ai touzours dit, par la tunique immaculée de zainte Blandine. Nous les souris et nos parentelles, nous sommes les meilleures ambassadrices de notre beau pays!

    - C'est ben vrai! Pour une fois, ze ne puis qu'agréer vos propos, boufarelle! 

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Nous avons poursuivi notre promenade pour parvenir au quartier appelé Recoleta.

    - Ach! Comme la çanteuse qui dire que le soleil être mort?

    - Quelle barmelouse. Elle s'appelle Nicoletta! Et le quartier ne se nomme pas non plus Ricola, comme dans la publicité.

    - Est ce là que se trouve le cimetière où est inhumée Eva Peron, la fameuse Evita? a questionné Minizup'Rom, touzours prête à étaler, comme de la confiture, sa petite culture.

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Si fait, a répondu Mossieu Zulien. On peut aller voir le caveau de la famille.

    Minizupette a versé une larme...

    - Par les tétines de sainte Cécile, elle est morte bien zeune, la pôvrette...

    - Rose elle a vécu ce que vivent les roses, l'espace d'un matin, a déclamé l'Intruse roumaine.

    - C'est cette mort trazique qui a zénéré le mythe qui entoure sa personne, nous a déclaré doctement mon hôte.

    Et les Intruses ont cru bon de commencer à çanter, au grand dam des visiteurs, "Don't cry for me Arzentine!"

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Sur une place à proximité, nous avons admiré un arbre zéant.

    Pour soutenir ses brançes, éloignées du tronc, il a fallu poser des tuteurs zéants.

    - Macarel! C'est la première fois que ze vois un tel arbre. On n'en a pas de semblables en Occitanie! Fort heureusement, ze dois le dire!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Puis nous avons eu droit à un goûter.

    - Voilà ce que z'appelle de vrais vacances, s'est exclamée Minizup'Fandango! Au moins on prend le temps de vivre et de déguster de la bonne patisserie.

    - Profitons en, a azouté Minizup'tictac, qui, pour une fois ne regardait pas sa montre, cela va çanzer dès qu'on retrouvera Mossieu Cricri à Paname.

    - Carpe diem! Zouissons de l'instant présent, mazette!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Nous avons fini notre promenade par la terrasse du Centre Culturel.

    S'y déroulaient des animations autour des droits des femmes.

    - Cela être très important, s'est exclamée Minizup'iéla, comme le droit des souris! 

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Une question a taraudé toute la zournée Minizup'Fandango.

    - Ze ne sais pas convertir les pesos en euros! Cela me perturbe une tartinette.

    - Françement vous vous mettez la cervelle en court bouillon pour fort peu. C'est Mossieu Zizi qui tient les cordons de la bourse! Le plus important, ma mie, c'est que lui s'y retrouve, par la pipe de zaint Claude.

    - Et bien moi, ma çère, ze me pique de comprendre les çoses, que cela vous plaise ou non!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Nous avons terminé cette agréable zournée dans une superbe pizzeria.

    Minizup'Fandango a encore fait des siennes en grimpant sur une belle torpédo qui se trouve à l'entrée du restaurant.

    A demain pour de nouvelles aventures avec Minizup'Tictac en vedette.

    « Marché Dominical à Buenos AiresC'est la Zaint Herbert; c'est le printemps »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :