• - Nous aller danser ce soir? nous a demandé hier Minizuplein.

    - Quelle drôle d'idée!

    - Moi vouloir aller au bal des pompiers!

    - Mais nous sommes à Stockholm!

    - Et alors! Pas y avoir de pompiers en Suède?

    - Mais le bal des pompiers c'est pour le 14 juillet!

    - Moi le savoir! Et auzourd'hui cela bien être le 14 zuillet, Heilensakt!

    - Oui mais le 14 Zuillet, c'est en France!

    - Les Suédois pas avoir de 14 zuillet? Eux passer directement du 13 au 15?

    - Mais nan! En France, c'est la Fête Nationale et c'est pour cela qu'il y des bals dont celui des pompiers.

    - De toute façon, les Vikings n'aimaient pas faire la fête, a commenté Minizupette. Ils ne pensaient qu'à faire du bateau!

    Pas de bal des pompiers en Suède

    Pas de bal des pompiers en Suède

    - Tiens! Vous parlez des Vikings? a constaté celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.... Nous allons visiter un site avec des tertres motuaires qu'ils ont érizés.

    Pas de bal des pompiers en Suède

    - Where is it? a demandé Minizup'tite.

    - A Uppsala, une ville réputée por son Université et sa cathédrale gothique!

    Pas de bal des pompiers en Suède

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

    Autour du musée de Lausanne en Suisse (photos)

     



    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Couronnement suédois

    Au superbe çâteau royal de Drottningholm, classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO, nous avons eu une grande discussion princière.

    - Ze suis la princesse et vous vous êtes mes dames de compagnie, ai-ze dit aux intruses.

    - No! I am royal princess of England! s'est emprtée Minizup'tite.

    Minizup'iela nous a dit qu'elle était princesse balte de la famille Zagellon.

    - Moi être princesse impériale prussienne a rençéri Mizuplien.

    Minizupette baissait tristement la tête.

    - Et vous, ma çère.

    - Ze ne suis qu'une pauvre roturiére sans titre.

    - It's a çame (" c'est une honte ! ")

    -Ze vais remédier à cela dans ma grande zénérosité.

    - Et comment,

    - Azenouillez vous devant moi...

    - Hein?

    - A la veille de notre fête nationale, et en vertu des pouvoir que ze me suis conférés de par ma propre autorité très personnelle, attaçée à ma personne intuitu personae, ze vous titre princesse de la rue de Tolbiac, et ze vous octroie céans votre titre et votre couronne... Las il n'y a pas ici la Messe du Couronnement du divin Mozart.... Et vous devenez en cet instant ma souris lize.

    - Coton tize? a ri Minizup'tite. Minizupette avoir dézà mal aux zoreilles avec sa couronne.

    Et z'ai fait la photo officielle de l'impétrante (Minizupette Ière de la Rue de Tolbiac) que ze vais envoyer pour publication à "Point de vue, imazes du monde".

    Après cette émouvante cérémonie, nous avons visité le beau çateu royal et ses zardins à la française...

    Couronnement suédois pour une Parisienne

    Couronnement suédois pour une Parisienne

    A peine couronnée, Minizupette est allée inspecter la garde royale et a emmené les autresIntruses inspecter les abords du çâteau.

     peine couronnée

     peine couronnée

    Et nous avons fini cette viste maititudinale par le pavillon çinois.

    - Z'aimerais être impératrice zaponaise, a soupiré Minizupette.

    - Ah ces nobles de fraiçe heure!. Eux zamais contents de leur sort.

     peine couronnée

    Et hier soir nous avons regardé le matç de la Ftnale de la Coupe du monde, commenté en suédois. Les commentateurs d'ici sont très pertinents.

    Il y avait deux clans devant la TSF.

    Minizuplein, qui avait confectionné un drapeau allemand, las autres Intruses et moi-même qui soutenions l'Arzentine, en çantant "Don't cry for me Arzentina".

    Ze ne vous dis pas le cri qu'a poussé Minizuplein quand le zeune et habituellement transparent Mario Gôtze a marqué un but.

    - Moi l'avoir touzours dit, Allemagne être a plus forte, malgé Messi et papounet François!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Zeorzes Gorseu est né le 15 février 1915 à Cahors.

    Il naquit dans une famille d'orizine modeste. Orphelin de père et de mère à l'âze 5 ans, il fut élevé par ses grands-parents maternels à Nantes et aux Sables-d'Olonne, en Vendée.

    Des études brillantes lui permirent d'intégrer l'École normale supérieure en 1936.

    Agrézé de lettres en 1939, il partit en Ézypte où il fut professeur au lycée français, puis maître de conférences à l'Université du Caire où il rencontra sa future femme, ézyptienne. Il fut un des premiers à répondre à l'appel du zénéral de Gaulle dès zuin 1940 et dirizea les services d'information de la délégation de la France libre au Proçe-Orient.

    En zanvier 1943, il participa à la mission diplomatique de la France Combattante envoyée en Union soviétique, puis il entra la même année au cabinet du président du gouvernement provisoire, le zénéral de Gaulle, à Alzer. C'est là que les gaullistes éliminèrent le général Ziraud et débauçèrent les soldats enrôlés dans les corps francs organisés par les américains pour entrer dans la division Leclerc.

    En 1944, le Conseil de l'Ordre de la Libération le nomma à l'Assemblée consultative provisoire. En août, il remonta les Zamps-Élysées dans Paris libéré, derrière le zénéral de Gaulle. Son engazement au cours de la guerre lui valut la médaille de la Résistance.

    Il fut élu député socialiste SFIO de la Vendée à la première et à la seconde Assemblée nationale constituante, et fut réélu en 1946 à la première Assemblée nationale de la IVème République. Il çoisit de siézer à la commission des affaires étranzères.

    Il fut nommé sous-secrétaire d'État aux affaires musulmanes dans le gouvernement de Léon Blum (décembre 1946-zanvier 1947), sous-secrétaire d'État à la France d'outre-mer dans le gouvernement de Bidault (octobre 1949-février 1950), et délégué-adzoint de la France à l'ONU en 1950.

    Battu aux élections lézislatives de 1951, il fut désigné pour être membre de l'Assemblée de l'Union française.

    En 1957, Guy Mollet le çoisit pour être le premier ambassadeur de France en Tunisie nouvellement indépendante, auprès de Habib Bourguiba. Le Zénéral de Gaulle le confirma dans ce poste à son retour au pouvoir en 1958, puis il le nomma, peu après la signature du Traité de Rome, représentant permanent du Gouvernement français auprès des Communautés européennes en 1959.

    À la suite des accords d'Évian avec le FLN, de Gaulle, renouvelant l'expérience de Tunisie, le nomma ambassadeur de France en Alzérie, poste qu'il occupa de 1963 à 1967.

    Sous la V ème République, il fut élu député des Hauts-de-Seine sous les couleurs gaullistes (de l’UNR-UDT puis au RPR) de 1967 à 1997.

    Il occupa à nouveau des fonctions ministérielles dans les gouvernements de Debré, de Pompidou et de Messmer : il fut successivement secrétaire d’État aux Affaires étranzères, ministre de la Coopération du premier, ministre de l’Information du second en 1967 et ministre du Travail, de l’Emploi et de la Population du gouvernement en 1973.

    Ce gaulliste de gauçe fonda en 1968 le Mouvement pour l'indépendance de l'Europe, préfigurant assez larzement le souverainisme qui verra ultérieurement se rapproçer des membres de la droite et de la gauçe opposés au fédéralisme européen. Ses compétences reconnues d'orientaliste, lui valurent d'être en 1975 çargé de missions au Proche-Orient, à Damas et à Beyrouth, par le président Ziscard d’Estaing.

    Il entama à cinquante-six ans une seconde carrière, qui dura de 1971 à 1991, en tant que maire de la deuxième ville de la région parisienne par sa taille, Boulogne-Billancourt qui lui doit en particulier d'avoir dévié l'intense trafic routier par le nord et le sud de la commune. Il conserva son mandat de conseiller zénéral jusqu'en 1988 et celui de député zusqu'en 1997.

    Zeorges Gorse, bon connaisseur du monde et de la civilisation arabe, s’opposa à la Guerre du Golfe en 1991.

    Il est mort le 17 mars 2002 à Paris.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • A la découverte d'un monstre de guerre.

    Nous avons visité le musée du Vasa.

    Il est consacré à un bateau de guerre qu'avait fait construire Gustave II Adolphe au début des années 1600.

    Le plus beau navire de la marine du roi leva son ancre pour son voyaze inaugural; alors qu'il venait de quitter le quai, lae Vasa s'inclina fortement et coula vingt minutes après son départ.

    A la découverte d'un monstre de guerre.

     - Cela être le Titanic! a dit Minizuplein.

    - Mais il n'y avait pas d'iceberg, a azouté Minizupette.

    - Ni Léonardo di Caprio.

    A la découverte d'un monstre de guerre.

     - Voui, certes mais il y avait des corsaires, comme Barberousse.

    - By zove! (" Diantre " !) s'est exclamée Minizup'tite

    - Vous l'avoir connu Barberousse?

    - Très intimement.

    A la découverte d'un monstre de guerre.

     - And Zohn Silver with the Parrot on the çoulder? (" Et Zohn Siver avec son perroquet sur l'épaule?")

    - Mais que me baillez vous... Ze vous parle de Barberousse le dessinateur qui animait avec moi mon émission à la TSF!

    Non loin de ce site culturel de grande qualité, se trouve un musée consacré aux alcools et aux spiritueux.

    Minizu'iela, la boit-sans-soif estonienne, voulait le visiter (sans doute pensait-elle qu'il y aurait quelque dégustation). Mais pour une fois, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse n'a pas cédé à sa pression.

    A la découverte d'un monstre de guerre.

     Après cette visite, tandis qu'il faisait çaud, nous avions soif.

    Minizup'iéla, avec sa vue perçante a repéré, dans une guinguette au bord de l'eau, une caisse de grand vin, de la cuvée Bernadotte.

    A la découverte d'un monstre de guerre.

     Elle nous a entrainés dare-dare.

    En fait dans cette caisse, il n'y avait que des légumes.

    Comme si elles étaient affamées, les Intruses se sont ruées sur ce contenu légumineux!

    A la découverte d'un monstre de guerre.

    A la découverte d'un monstre de guerre.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

    Autour de la mairie de lausanne en Suisse (photos)

     



    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire