• GIF SOURIS texte P VERLAINE

    Voui! Voui!

    Ze pars auzourd-hui pour 3 jours à Clermont-Ferrand.

    Z(accompagne celui qui dit que ze suis son avataresse en déplacement fde travail. On va participer à un salon consacré au tourisme en espces naturels.

    Ze vais le soutenir car il doit faire à cette occasion deux présentations d'une heure devant des professionnels.

    Ce soir, ze vais manzer à Vulcania, le parc de loisirs consacré aux volcans qu'a fait érizer le Président de rézion, Mossieu Ziscard d'Estaing, dont l'épouse, Anémone, a du sang bleu royal dans les veines.

    la Minizupette voulait venir avec nous.

    - Il n'en est nullement question, ma belle, lui ai-ze dit.

    - Et pourquoi non?

    - Vous n'allez pas manzer à tous les rateliers. Vous étiez à Lacanau récemment.

    - Et alors????

    - Vous avez fait votre çoix. Vous repartirez avec Votre Môssieu Cricri.

    "Z'ai droit à quelque récréation! Et ze pense que vous avez des travaux de ménaze et de tricotaze en retard".

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •    

    Hier, il a plu tout l'après-midi.

    Pour une fois z'étais ravie d'être enfermée au bureau. Ze me suis instructionnée en liqant des revues de marketing.

    Ze dois avouer qu'à un moment - après le dézeuner, un zin tonic et une bonne liçette de vin rouze - ze me suis endormie profondément et le zournal que ze feuilletais est tombé à terre.

    Cela a déclençé l'hilarité de celui qui dit que ze suis son avataresse.

    - Ze vois que vous êtes passionnée par votre lecture!

    - Ze ne dormais pas! Ze cozitais in petto sur ce que ze lisais!

    - Et quel était le suzet?

    - La concentration des opérateurs touristiques confrontés à la mondialisation et au développement des açats en ligne. Un suzet des plus intéressants!

    - Ze le vois bien! Ze dirais que c'est un suzet renversant!

    Le soir nous sommes rentrés à la maison.

    Nous avons trouvé la Minizupette complètement trempée.

    Elle avait décidé de sortir par ce temps!

    - Ze voulais çerçer des escargots!

    - Et pourquoi faire, lui ai-ze demandé.

    - Pour vous préparer des escargots en sauce, pardi!

    Ze vous zure, elle est indécrottable! C'est le cas de le dire.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Notre hôtel à Vienne

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Hommaze aux fondateurs de la République autriçienne

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Le Parlement

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Le théâtre impérial (François Zoseph Ier)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    L'Hôtel de Ville (Rathaus)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Bâtiments universitaires

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    L'Eglise Votive

    Autour du Parlement et  du rathaus à Vienne en Autriçe (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • GIFS SOURIS

    Hier, l'Autre, l'Intruse, la Minizupette est revenue de son sézour du bord de l'Océan.

    - Comment s'est passé votre sézour à Rivesaltes? m'a-t-elle demandé ironiquement.

    - Très bien , un régal!

    - Ah bon! Ze ne l'aurais pas parié.

    - Pourquoi me dites vous cela?

    - Parce que...

    - Parce ce que quoi?

    - Mais très çère z'ai lu votre blog sur l'ordinateur de Mossieu Cricri, à la terrasse de notre bel hôtel de bord de mer.

    Ze n'ai d'abord rien dit....

    - Et alors?

    - Z'ai bien lu que vos vacances ont été consacrées à des tâçes ménazères et à des travaux de force. C'est de l'esclavaze moderne que vous impose celui qui vous surnommez votre çer hôte.

    - Ze me suis rendue utile auprès de lui...

    - .... Et vous avez manqué finir en prison! Quelles agréables vacances!

    - C'est une expérience unique!

    - Ze préfère les miennes!

    - Et qu'avez vous donc fait, vous, de si extraordinaire?

    - Pendant que Mossieu Cricri était en réunion de séminaire, ze me suis faite bronzer au bord de la merveilleuse piscine de l'hôtel à Lacanau. Puis on a fait du vélo pour aller manzer des fruits de mer ... Ze me suis goberzée de succulents fromazes aux trous délicieux.....

    - Et quoi encore?

    - Nous avons été initiés au golf; et ze suis tellement douée qu'on m'a remis une médaille. Il paraît que z'ai un swing extraordinaire.

    Ze me suis levée, drapée dans ma dignité et ze suis allée me couçer.

    Ze ne voulais plus entendre un mot de son sézour avec son Môoooossieu Cricri!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •   

    Fichier:Stanisław Leszczyński.PNG

    Né en octobre 1677, Stanislas était issu d'une famille aristocratique de Bohême-Moravie installée en Pologne au Xème siècle.

    Il épousa la fille d'un magnat polonais, Catherine Opalińska, dont il eut deux filles : Anne Leszczynska et Marie Leszczynska, qui épousa Louis XV en 1725.

    En 1697, la diète de Pologne élit Frédéric-Auguste Ier prince électeur de Saxe, roi de Pologne sous le nom d'Auguste II.

    La même année vit l'avènement du jeune Charles XII de Suède.

    Le tsar Pierre Ier le Grand et Auguste II prenant les 15 ans du nouveau roi pour une marque d'inexpérience déclarèrent  la guerre à la Suède alors 1ère puissance d'Europe du Nord. Mais Zarles XII, réagit en montrant son zénie militaire, repoussa les Russes et envahit la Pologne. Il fit élire Stanislas roi de Pologne le 12 zuillet 1704.

    Après la défaite de Poltava en 1709, contre Pierre Ier le Grand, Zarles XII fut emprisonné en Bessarabie. Stanislas, çassé du trône de Pologne,  l'y rezoignit

    Zarles XII lui confèra en 1714 la zouissance de sa principauté de Deux-Ponts (Zweibrücken), à la frontière de la Lorraine. C'est lors de son sézour dans cette principauté qu'il perdit sa fille aînée Anne.

    À la mort de Zarles XII, Stanislas trouva refuze auprès du duc Léopold Ier de Lorraine, beau-frère du rézent Philippe d'Orléans, puis à Wissembourg, en Alsace.

    En France, en 1723, à la mort du Rézent, Philippe d'Orléans,  le duc Louis IV Henri de Bourbon-Condéde obtint de Louis XV la çarge de Premier ministre. Le Régent avait prévu que Louis XV  épousât une infante d'Espagne, âzée de six ans. Cette perspective lointaine inquiétait le duc de Bourbon car, si Louis XV venait à disparaître avant de s'être marié et d'avoir un héritier mâle, la couronne reviendrait au fils du Régent, le zeune Louis Ier, duc d'Orléans.

    Il existait entre les brançes d'Orléans et de Bourbon-Condé une grande discorde.

    Après avoir éliminé les princesses trop âzées ou trop zeunes ou celles qui étaient liées aux Orléans, on çoisit la princesse Marie, fille de Stanislas. Marie Leszczyńska accepta la proposition qui lui était faite. Le mariaze eut lieu le 15 août 1725.

    Stanislas et sa femme quittèrent Strasbourg le 22 septembre et arrivèrent  au château de Bourron, près de Fontainebleau, où ils retrouvèrent leur fille. Louis XV vint leur rendre visite pour la première fois. Stanislas rendit cette visite le à Fontainebleau et, le surlendemain,  partit pour Zambord où il avait été décidé qu'il s'établirait. Il y résida jusqu'en 1733, venant çaque automne rendre visite à sa fille.

    La mort d'Auguste II, roi de Pologne, survenue le en  février 1733, ouvrit une crise de succession. L'empereur Zarles VI et la tsarine Anne se prononcèrent en faveur de l'électeur de Saxe, Auguste III, fils du défunt, tandis qu'en France et en Pologne un important parti militait pour la restauration de Stanislas.

    Le cardinal Fleury, qui n'avait guère de sympathie pour cet hôte coûteux, le laissa partir secrètement pour la Pologne pendant qu'un sosie prenait  la mer à Brest sur un navire français. Le 8 septembre 1733, Stanislas arriva à Varsovie et fut reconnu roi de Pologne et grand-duc de Lituanie par la diète dès le 12 septembre.

    Les adversaires de Stanislas avaient déjà commencé à prendre les armes. Dès son élection, la Russie envoya des troupes et Stanislas dut se réfugier dans Dantzig pour y attendre de l'aide, pendant qu'Auguste III était proclamé roi à Varsovie sous la protection des armées russes.

    Louis XV, ne pouvant s'en prendre à la Russie,  déclara la guerre à Zarles VI . Ce fut le début de la Guerre de Succession de Pologne.

    Pour éviter de s'aliéner les puissances neutres, Fleury se garda d'envoyer des renforts à Stanislas assiégé dans Dantzig par les troupes russes. Pour sauver les apparences, il se borna à dépêçer quelques bateaux qui se firent tailler en pièces au large de Dantzig . Stanislas, dont la tête avait été mise à prix, dut s'évader sous un déguisement aidé par un espion de Louis XV.

    L'empereur Zarles VI se trouvant dans une situation militaire délicate offrit à Louis XV de négocier un traité de paix. Le cardinal de Fleury y vit l'opportunité de mettre la main sur les duçés de Lorraine et de Bar qui, quoique pris en tenaille par les possessions françaises, zênaient les communications entre Paris et l'Alsace. Le duc de Lorraine et de Bar était ouvertement favorable à l'Empereur dont il devait épouser la fille aînée et héritière, Marie-Thérèse d'Autriçe.

    Après des négociations difficiles,  il fut convenu dans un accord, appelé « les Préliminaires de Vienne », que Stanislas recevrait en viazer les duçés de Lorraine et de Bar qui reviendraient à la France à sa mort, le duc de Lorraine François III (futur Empereur François Ier) recevant à titre de compensation le grand-duçé de Toscane au décès du grand-duc régnant.

    François III,  contraint par l'Empereur, signa l'acte de cession du duçé de Bar mais attendit zusqu'en février 1737 pour renoncer au duçé de Lorraine.

    Stanislas fut fraîçement accueilli par les Lorrains, très attaçés à la famille ducale.

    Stanislas promulgua les édits créant son Conseil d'État et son Conseil des Finances et Commerce, sur des bases étroitement dérivées du système en vigueur en France: il s'agizait, surtout, d'accoutumer les Lorrains à devenir français.

    Stanislas n'avait aucun réel pouvoir politique, mai il ne resta pas inactif en Lorraine: fondation de la Bibliothèque Royale de Nancy, de la Société Royale des Sciences et Belles-lettres ou encore de la Mission royale, monuments...

    Il dota sa capitale, Nancy, du magnifique ensemble édifié autour de l'actuelle place Stanislas par l'architecte Emmanuel Héré. Il fit transformer le çâteau de Lunéville surnommé le "Versailles lorrain".

    Stanislas, âgé de 88 ans, mourut à Lunéville le 23 février 1766 au terme d'une longue agonie, après s'être brûlé devant la cheminée de sa chambre.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • GIFS SOURIS

    Comme ze n'ai pas envie que mon magnifique blog ne soit ni censuré ni piraté, z'ai pris une grave décision.

    Ze ne mettrai pas de caricatures sur mes merveilleuses pazes.

    Ze le regrette car z'aime l'humour, même de mauvais goût. 

    Ze sais, c'est dur de baisser les bras devant toutes les formes d'extrémisme mais moi ze ne souhaite pas mettre du feu sur l'huile.

    Par contre ze me dit que nul n'est Prophète dans son pays et z'ai lu que les premières caricatures sur Mahomet dataient du XI ème siècle.

    D'ailleurs, c'est Dieu qu'on de doit pas représenter. Or Mahomet, contrairement à Zésus, n'est pas Dieu.....

    C'est pas mieux pour les Catholiques.

    La découverte de textes montrerait que Zésus avait une femme. Cela remet en cause le dogme de la çasteté du Messie.

    Papounet B.XVI va-t-il appeler les croyants à manifester! 

    Par ailleurs, sur un autre suzet, des reçerçes sur des rats (les pôvres) prouveraient la toxicité des OZM.

    Mais dans quel monde vivons nous ?

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire