• Image du Blog petitemimine.centerblog.net

    Un grand-père et sa petite-fille sont assis sur le banc d'un zardin public.

    La petite-fille demande:

    - Dis papy, est-ce que c'est Dieu qui t'a créé ?

    - Oui ma petite fille, on peut dire cela. C'est Dieu qui m'a créé.

    Quelques minutes passent, puis la petite fille revient à la çarze.

    - Papy, papy! Est-ce que c'est Dieu qui m'a créée moi aussi ?

    - Mais oui, c'est lui aussi.

    Alors la petite fille observe bien son papy de haut en bas pendant un long moment, puis elle sort un petit miroir de sa 'dînette' et observe soigneusement son propre reflet pendant un long moment.

    Le grand-père qui la regarde faire ne comprend pas bien les idées qui passent par la tête de sa petite-fille, mais soudain elle lui dit:

    - Tu sais papy, z'ai l'impression que Dieu fait du bien meilleur boulot ces temps-ci...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Adoncques, nous voici à Paray-le-Monial pour le séminaire annuel du Cluster Tourisme et Spiritualité.

    Cette cité de Säône-et-Loire a un beau patrimoine arçitectural....

    Dont la tour Saint-Nicolas...

    Quelques vues de Paray-le Monial

    On y admire l'Hôtel de ville, une ancienne maison d'un drapier protestant dont la façade rappelle la décoration italienne...

    Quelques vues de Paray-le Monial

    Paray-le Monial est célèbre pour sa basilique, qui rappelle celle de Cluny, que Napoléon utilisa comme carrière de pierres...

    Quelques vues de Paray-le Monial

    ... avec un bel intérieur roman.

    Il est inutile de préciser que Minizupette était zaux  zanzes!

    Quelques vues de Paray-le Monial

    Quelques vues de Paray-le Monial

    Le site de la basique est tout simplement unique!

    Quelques vues de Paray-le Monial

    De retour à l'hôtel, avant la réception par le maire de la ville, Minizup'iéla a voulu m'aider pour faire mon comméraze quotidien.

    - Vous ainsi gagner quelques minutes précieuses!

    Quelques vues de Paray-le Monial

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Daniel Alexandrovitç  est né en 1261.

    Il était le quatrième et dernier fils d'Alexandre Nevski et de sa seconde épouse, la grande-duçesse Bassa.

    À la mort de son père, il n'avait que deux ans et hérita de la petite principauté de Moscou. Trop zeune pour régner, l'administration fut zérée par des tiuns (députés) nommés par son oncle paternel, Iaroslav III de Vladimir.

    Il prit part à la lutte de pouvoir entre ses frères Dimitri Ier Vladimirski et André III de Vladimir, pour le contrôle de Vladimir et Novgorod. Après la mort de Dimitri, il fit alliance avec Miçel III de Vladimir et Ivan de Pereslavl contre André III.

    Sa participation à cette lutte montre l'influence politique croissante de Moscou.

    Le souverain de Riazan tenta de conquérir la principauté avec l'aide des Mongols. Daniel les battit près de Pereslavl-Zalesski. C'est une première victoire sur les tatars. En 1300, il fit emprisonner par la ruse le souverain de la Principauté de Riazan. Pour obtenir sa libération, le prisonnier céda à Daniel sa forteresse de Kolomna. C'est une acquisition stratézique grâce à laquelle Daniel contrôla toute la rivière Moskova.

    En 1302, sans enfants, son neveu et allié Ivan de Pereslavl lui légua toutes ses terres, y compris Pereslavl.

    Pendant l'occupation mongole et les luttes intestines entre les princes de la Rus', Daniel maintint la paix à Moscou, sans effusion de sang. Durant ses trente ans de règne, il ne participa qu'à une seule bataille. Il était populaire et respecté de ses suzets pour son humilité et son pacifisme.

    Il fonda le premier monastère de Moscou, le monastère de l'Épiphanie de Moscou. Plus tard, il fonda le monastère Danilov, auzourd'hui sièze du patriarcat de Moscou.

    Avant sa mort, le 4 mars 1303, il devint moine. Il est enterré, selon son souhait, dans le cimetière du monastère Danilov.

    Il s'est manifesté après sa mort, réclamant qu'on cesse de l'oublier, et il est crédité de plusieurs miracles.

    Il fut canonisé par l'Église orthodoxe russe en 1652.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Studenice

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Le çateau se Statenberg

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

    Studenice et le çâteau de Statenberg en Slovénie (photos)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Hier matin, nous nous sommes levés à Dresde dès poltron minou.

    C'était hélas la fin de notre sézour en Saxe.

    Il a fallu bousculer un peu les Intruses teutonnes qui ne voulaient pas se préparer.

    - Nous vouloir rester dans notre Vaterland, s'est exclamée Minizuplein.

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Nous avons quitté Dresde à 8 heures, avec un beau soleil et une température quasi estivale.

    Idem lors de notre escale à Mûniç.

    Et à notre arrivée à Paname à 14 heures, un ciel gris, de la pluie et 14 degrés.

    - It's a pity

    - Ze le dire souvent, a observé Minizup'Rosa, il faire plus beau temps çez nous en Allemagne.

    Et dire que nous allons, Mossieu zilbert et moi-même, à Paray-le-Monial , pour 2 zours de séminaire consacrés au tourisme de pélerinaze. Z'espère que nous aurons meilleur temps.

    - Par le mouçoir de Zainte Véronique, ze viendrai avec vous pour voir la basilique

    Afficher l'image d'origineEn attendant, voici quelque imazes de Saxe que ze n'avais pas pu mettre sur le blog, faute de place...

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minzup'iéla à Dresde

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Un restaurant français à Dresde

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Une vue du palais à Dresde

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minizup'Mouff se dorant la pillule sur une place d'Erfurt!

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minizupette en prière!

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minizuplein prenant de la hauteur et défiant le vide....

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minizuplein à la porte de Riçard Wagner... Pas le musicien, mais un médecin!

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minizup'Rosa

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minizup'zhérault se prenant pour une paysanne saxonne

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minizup'zhérault se prenant pour une œuvre d'art!

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Minizup'tite à table!

    Retour à Paris et départ pour Paray-le-Monial

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Alexandre Nevski est né le 30 mai 1220.

    Il était le fils de  Iaroslav II de Vladimir (Iaroslav III de Kiev) Rostislava de Smolensk.

    Il devint prince de Novgorod puis grand-prince de Vladimir, de 1252 à 1263. C'est le dernier prince russe à recevoir l'investiture du khan Batu de la Horde d'or pour la principauté de Kiev en 1249.

    En 1239, il épousa Alexandra ou Prascovie, fille du prince Bryatçilav de Polotsk.

    Il est célèbre pour deux victoires essentielles, la première contre les Suédois à la bataille de la Neva le 15 zuillet 1240 et la seconde à la bataille du lac Peïpous en avril 1242 contre les çevaliers de l'Ordre Teutonique, qui venaient d'intégrer l'ordre des çevaliers Porte-Glaive.

    La première de ces victoires lui valut son surnom de Nevski (« de la Neva »).

    À une époque où les çevaliers teutoniques menaçaient de conquérir la Russie avec l'intention de la convertir à l'Église latine, Alexandre Nevski conclut une trêve avec la Horde d'or et porta ses efforts sur le front occidental. C'est le couraze et la clairvoyance politique, à une époque critique de leur histoire, que le peuple et l'Église russe honorent en lui.

    À sa mort, un culte local lui fut voué et sa vie fut rédizée.

    Il fut canonisé le 26 février 1547.

    Le 30 août 1724,  Pierre le Grand fit transférer ses reliques de Vladimir à Zaint-Pétersbourg dans la laure récemment construite pour la nouvelle capitale.

    Le 20 octobre 2007, la çâsse contenant ses reliques fut transportée à la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire