• Mycènes, la ville mythique d'Agamemnon

    La Portes des Lionnes

    Cercle des tombes

    Trésor d'Atrée: tombe à coupole

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog didine66.centerblog.net

    Nous avons répondu à le reçerçe de Free qui veut créer une université, une école de zénies...

    Voici ma lettre de motivation.

    Bonzour, ze suis Minizup et ze me permets de vous adresser ma candidature qui ne peut que retenir toute votre attention, ceci dit en toute modestie, une de mes qualités premières et mazeures qui vous séduira subito presto, ze n'en doute pas un seul instant, eu égard à votre grande perspicacité.

    Ze suis une passionnée des nouvelles technolozies.

    Z'ai la TSF et, d'ailleurs, z'en suis une des anciennes grandes stars glorieuses que nul n'a oubliée, à part peut-être d'aucuns.

    Ze possède un walkman pour écouter de la grande musique (dont André Rieu et Zaint Preux avec son fameux concerto, entre autres), un magnétoscope à bandes VHS pour enrezistrer les çefs d'oeuvre du Septième Art (Anzélique, Sissi, les Zendarmes, les Zarlots...).

    Z'en passe et des meilleurs.

    Ze suis à donf sur la toile, comme disent les zeun's d'auzourd'hui. 

    Z'ai créé un blog et ze suis devenue une blogueuse invertébrée. C'est un fabuleux, merveilleux et sublime diary qui mérite amplement d'être connu world wilde (Urbi et Orbite, comme dirait le papounet François le Premier).

    Z'ai un compte sur Face de bouc sur lequel viennent s'instructionner de nombreux zélés fans.

    Vous voyez, mon profil correspond tout à fait à ce que vous çerçez.

    Ze n'attends plus de votre part qu'un dossier d'inscription pour formaliser mon dossier.

    Voici la lettre de motivation de l'Autre, l'Intruse.

    Bonzour, Mossieu Free.

    Ze vous écris librement car il paraît que vous êtes à la reçerçe de nouveaux zénies.

    Ze vais vous faire gagner un temps précieux, mon çer Mossieu Free, ne çerçez plus!

    C'est Moi! Oui, moi, Minizupette et ze vais vous le prouver.

    En un an, z'ai appris à écrire et à lire. Z'aime la grande littérature (ze dévore tous les livres de la collection "Arlequin"). Ze pratique la latine et ze me mets à la langue de Zésus et de Véronique.

    Z'ai appris toute seule, oui! vous avez bien lu, toute seule, à me servir de zapettes et ze puis vous assurer que ze suis d'une dextérité redoutable. Z'utilise celle de la télé (et on a le cable), celle de la çaîne stéréo, celle du lecteur de bleus rais...

    Z'utilise la Livebox de Oranze, car ze trouve que c'est la meilleure sur le marçé. Ze pense que les autre ne valent pas tripette, vous trouvez pas?

    Z'ai appris à tricoter et ze fais plein de zolies çoses avec mes bouts de laine; ze zoins à ma présente un kit complet qui vous permettra d'apprécier mon immense talent manuel, comme disent les Espagnols.

    Ze sais utiliser tous les outils informatiques: World, Excés pour faire des tableaux, Power people pour faire de belles présentations, Gozilla pour surfer sur Internet, Macrohard... Ze suis greek, comme on dit à Zypre!

    Et z'ai appris dans mon coin, sans aide ni soutien!

    Voilà pourquoi ze suis la seule personne que vous reçerçez car, avouez le, pour une modeste peluçe z'ai vraiment du zénie. Ze viendrai vous voir à votre convenance à moins que vous ne vouliez venir à la maison pour boire l'apéritif et mieux me connaître... Ze ne suis pas farouçe!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Souris

    Hier, quand nous sommes rentrés du travail, z'ai eu une grande zoie!

    Mazette, que mon coeur a bondi de bonheur.

    La Minizupette avait disparu! Elle n'était plus à sa place dans le sézour, la télé était éteinte...

    - Pourvu qu'elle n'ait pas fait une fugue, a dit tout tourneboulé et estrabanqué celui qui dit que ze suis son avataresse.

    - Bon débarras! Me disais-ze dans mon for.

    - Vu la crise qu'elle a fait hier, avec son coup de colère, en grande partie zustifié...

    - Tudieu! Me suis-ze exclamée! Vous allez bientôt m'accuser.....

    - Il faut reconnaître que vous n'êtes pas touzours çaritable avec elle. Vous la stipendiez souvent et vous ne pouvez pas vous empêçer de vous moquer d'elle... La pôvre souricette....

    - Vous n'allez pas fondre en larmes quand même! Une peluçe perdue, dix souricettes retrouvées, comme le proclame le dicton.

    - Certes! Certes! Mais c'était Minizupette!

    - Une peluçe malfaisante et maléfique, oui! Regardez ce qu'elle a osé dire hier à votre propos et à l'encontre de Mossieu Cricri.

    - C'était un cri de douleur, une manifestation de désespoir!

    - Minizupetta  dolorosa. On va lui dédier un Stabat souriçetta! .... Et un Prosper yop la houp!.... Et moi ze n'hésiterai pas à entonner: "Y'a d'la zoie, bonzour, bonzour les zirondelles!"

    - Vous êtes odieuse... Mais qu'ai-ze bien pu faire pour tomber sur une avataresse comme vous?

    - Y a pire, croyez moi!

    Et tout à coup nous avons entendu des reniflements étouffés.

    - C'est quoi? A demandé mon hôte.

    Une porte s'est entrebaillée, tout lentement, en griçant sur ses gonds .... 

    Et....

    Et..... Vision funeste! Ma zoie fut de courte durée.

    La Minizupette est entrée à zenoux dans la sézour, en robe de bure.

    - Pardon! Pardon! pleurniçait-elle (Comediante, trazediante!)

    -  Minizupette! Vous êtes là! Mais pourquoi vous caçiez vous? Quelle peur vous avez pu provoquer à nos coeurs çagrinés!

    - Z'étais tremblante sous votre lit. Z'avais peur de votre répression méritée! Z'implore votre pitié, ze quémande votre pardon, ze vous supplie d'avoir de la commisération à l'endroit de mon indigne personne... 

    - Dans mes bras, ma douce!

    Quelle hypocrite!

    - Séçez vite ces larmes qui embuent vos zolis grands yeux!

    Tartufferie!!!

    - Vous ne m'en voulez pas? A-t-elle demandé d'une petit voix fielleuse.

    - Mais non?

    - Ni Mossieu Cricri? Sussura-telle.

    - Il vous adore.

    - Zic alors!

    Et après une pause...

    - Alors ce soir - et comme cela ze pourrai vous pardonner à mon tour -  c'est moi qui décide du programme de la TSF! On va regarder l'emission consacrée au Vatican.... Et au fait, on manze quand? Tous ces évènements m'ont creusé l'appétit... C'est dû à mon métabolisme à moi!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zarles Louis Napoléon Bonaparte, dit Louis-Napoléon Bonaparte puis Napoléon III, est né à Paris, le 20 avril 1808.

    Issu de la famille Bonaparte, il était le neveu de Napoléon Ier et le troisième fils de Louis Bonaparte, roi de Hollande, et d'Hortense de Beauharnais, fille de l'impératrice Zoséphine (à la fois sa grand-mère et, par son mariaze avec Napoléon, sa tante!).

    Il naquit onze mois après le décès de son frère aîné, âzé de 4 ans, Napoléon Louis Zarles Bonaparte, victime d'une anzine diphtérique. Comme son autre frère, Napoléon Louis Bonaparte, puis comme ce fut plus tard le cas pour le roi de Rome, Louis-Napoléon reçut à sa naissance les honneurs militaires par des salves d'artillerie tirées dans tout l'Empire.

    Il ne fut baptisé que deux ans plus tard à la çapelle du çâteau de Fontainebleau. Son parrain fut Napoléon et sa marraine la nouvelle impératrice, Marie-Louise.

    La loi du 12 zanvier 1816, bannissant les Bonaparte et les oblizeant à céder leurs biens, contraignit l'ex-reine Hortense, séparée de corps et de biens d' avec son mari, à s'exiler en Suisse où elle açèta le çâteau d'Arenenberg sur le lac de Constance. Elle s'y installa avec Louis-Napoléon tandis que son frère partit vivre avec son père à Rome, qui tentait d'obtenir l'annulation de son mariaze.

    À partir de 1823, Hortense et ses fils s'installèrent à Rome, rezoignant Arenenberg en été. Louis-Napoléon découvrit la politique aux côtés des libéraux italiens mais c'est en Suisse qu'il s'engazea dans la carrière militaire à l’École militaire centrale fédérale de Thoune.

    Il fut impliqué dans les conspirations des carbonari visant à favoriser la cause de l'unité italienne et à déposséder le pape de son pouvoir séculier. Les deux frères participèrent aux insurrections dans les territoires pontificaux, avant de devoir se replier sur Bologne, encerclés par l'armée autriçienne et les armées pontificales. Les deux frères durent faire face à une épidémie de rouzeole. Le 17 mars 1831, Napoléon-Louis succomba à l'épidémie. Hortense parvint à rezoindre son fils, à l'exfiltrer vers la France et à rezoindre Paris, où elle obtint du roi Louis-Philippe  l'autorisation de rester à Paris  le temps que Louis-Napoléon se rétablisse.

    Après la mort du duc de Reiçstadt, fils de Napoléon Ier, le 22 zuillet 1832, Louis-Napoléon apparut comme l'héritier de la couronne impériale, d'autant que ni Zoseph Bonaparte ni son père Louis ne manifestaient l'envie de reprendre ce titre.

    A Arenenberg il reçut de nombreuses personnalités, comme le comte François-René de Zateaubriand, Madame Récamier ou Alexandre Dumas. Il continua à conspirer. Le 30 octobre 1836, il effectua une tentative de soulèvement à Strasbourg avec une poignée de partisans. Il espèrait soulever la garnison et marçer sur Paris pour renverser la monarçie de Zuillet.

    Les insurgés furent arrêtés et incarcérés. Louis Bonaparte et les oncles du prince condamnèrent l'opération. La reine Hortense écrivit à Louis-Philippe pour lui suzzérer de laisser son fils quitter la France. Souhaitant éviter un procès public qui risquerait de lui donner une tribune pour plaider sa cause, le roi exila le prince. Conduit à Lorient, Louis-Napoléon fut conduit en novembre 1836 à destination des USA.

    Le prince ne resta pas longtemps aux États-Unis. En août 1837, muni d'un faux passeport américain, il parvint à se rendre en Suisse auprès de sa mère mourante qui décèda le 5 octobre 1837.

    Depuis Londres où il s'est installé, le prince prépara une nouvelle tentative de coup d'État. Voulant profiter du mouvement de ferveur bonapartiste suscité par la décision de Thiers de ramener de Zainte-Hélène les cendres de l'empereur, il débarqua dans la nuit du 5 au 6 août 1840 entre Boulogne-sur-Mer et Wimereux.

    La tentative de rallier le 42ème réziment fut un éçec total. Cernés par la zendarmerie,  plusieurs conzurés furent tués ou blessés tandis que Louis-Napoléon futt touçé par une balle. Arrêtés et écroués, les conzurés furent traduits en zustice. Leur procès se tint dans une indifférence zénérale.

    Il fut condamné à l'emprisonnement à perpétuité. Ses conditions de détention à la forteresse de Ham étaient assez confortables.

    Il mit à profit sa captivité pour se consacrer à l’étude et faire avancer sa cause dans l’opinion par l’écriture de broçures et d’articles dans les revues locales. Il écrivit Extinction du paupérisme, ouvraze influencé par les idées saint-simoniennes et développant un moyen populiste pour accéder au pouvoir.

    Le 25 mai 1846, après six années de captivité, il s'évada.

    Il s'établit à Londres où il apprit la mort de son père à Livourne, le 25 zuillet 1846. C'est durant cette période, moins active politiquement, que Louis-Napoléon rencontra Miss Harriet Howard, qui partazea sa vie zusqu'en 1853.

    La révolution de 1848, qui mit fin à la monarçie de Zuillet,  lui fournit l'occasion de revenir en France à la fin du mois de février puis de voir sa candidature présentée par ses partisans aux élections de députés à l'assemblée nationale.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Tambour

      

    Hier soir, en rentrant à la maison, nous avons trouvé la Minizupette, une pancarte à la main, qui tournait autour de la table du sézour en scandant des slogans....

    - Que faites vous? Lui a demandé celui qui dit que ze suis son avataresse.

    - Vous le voyez pas! Ze manifeste!

    - Vous manifestez.... à l'intérieur? C'est nouveau comme mode d'expression ! Et pourquoi, quelles sont vos revendications?

    - La zustice.

    - C'est noble, comme thématique. Peut-on savoir ce qui a zénéré votre grande mobilisation, Minizupette Farzeot? ai-ze demandé.

    - L'inzustice dont ze suis l'obzet....

    - Touzours votre histoire de çanzement de peluçe dans le magasin?

    - Nan!

    - Alors quoi?

    - Ze suis l'obzet en permanence d'accusations inzustifiées sans que ze puisse me défendre. C'est pas zentil.

    - Comme le zuze, ai ze dit.

    - Gaussez vous, perfide avataresse qui êtes la cause principale de mes maux et de  tous mes tourments!

    - Môa ? Môa qui suis une parangonne de zentillesse!

    - Vos attaques sont inzustes et infondées, ze vous le dis!

    - Mais...

    - Il n'y a pas de "mais" qui tienne. Z'ai gazouillé...

    - Elle se prend pour un zoziau maintenant.

    - Z'ai envoyé un Treets sur la toile ....

    - Au çocolat? La toile n'est pas taçée z'espère .....(et z'ai éclaté de rire)

    - Riez, riez, bientôt vous pleurerez,  in petto, ze vous l'affirme, affirmativement! 

    - Et qu'avez vous écrit sur votre tweet?

    - "Ze n'ai zamais trahi mon devoir de peluçe... Ze veux remercier du fond du coeur ceux qui me soutiennent.... La vérité finira par triompher".

    - C'est beau comme l'Antique!

    - Cela va faire du tam-tam (comprendre : ramdam ou buzz, note de l'auteure)...... Et z'ai écrit à Minipart, directement à Mossieu Edwy Pleyel...

    - Bouh! Z'en tremble ! Et que lui dites vous?

    - Ze veux qu'il publie un article que z'ai rédizé moi-même en personne.

    - Peut-on en connaître la teneur? a demandé mon hôte.

    - C'est intitulé "Z'accuse et ze dirais même plus, z'accuse formellement"!

    - C'est orizinal.... Vous l'avez écrit à l'aurore?

    Elle n'a pas compris l'allusion, celle d'Emile Zola écrivant dans le zournal "l'Aurore" lors de l'affaire Dreyfus...

    - Voui, dès polton minou.... Et voici la suite: "Z'accuse Minizup, cette infâme gôçiste, de me stipendier tous les zours sur son immonde et ignoble  blog, de se moquer de ma modeste personne, de mes tableiers et de mes travaux manuels, car en fait c'est un bourzeoise ridicule. Z'accuse Mossieu Zizi de la défendre sans cesse ... Z'accuse Mossieu Cricri pour son intolérable et assourdissant silence. Z'accuse le papounet François Ier de se taire. Z'accuse François II de Hollande de la Creuse et de la Corrèze réunies....

    - Hou la la! Vous politisez votre manifestation! Vous allez avoir des problèmes.

    - Ze ne crains pas les lacrymozènes et moi ze ne me trouverai pas mal comme Madadame Boutin!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    L'aurige de Delphes

    delphes en Grèce (photos)

    Temple d'Apollon

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    le nombril du Monde

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    delphes en Grèce (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • File:Fratelli D'Alessandri - Pio IX, ca. 1865.jpg Photo de Pie IX, dit Pio Nono

    Ziovanni Maria Mastai Ferretti est né le 13 mai 1792.

    Ordonné prêtre en 1819, il devint directeur spirituel d'un orphelinat à Rome;  en 1825,  il fut nommé par Léon XII çanoine de Zainte-Marie de Via Lata. En 1827, il fut fait arçevêque de Spolète, puis cardinal en 1840.

    Le 16 zuin 1846 se tint le conclave suite à la mort de Grégoire XVI. Le cardinal von Gaisruck, arçevêque de Milan, arriva trop tard pour remettre l'exclusive prononcée par l'Empereur d'Autriçe Ferdinand Ier contre le cardinal Mastai Ferretti, qui prit le nom de Pie IX (dit Pio Nono)

    Les premières années de son pontificat furent marquées par des mesures libérales qui s’opposaient aux méthodes de Grégoire XVI.

    Le 16 zuillet 1846, il décrèta une amnistie zénérale pour les détenus politiques et fit préparer une constitution. Il fit construire dans les États pontificaux des réseaux ferrés et télégraphiques ; il restaura l'éclairaze public.

    Ce mouvement réformiste qu’il contribua à amorcer lui attira la sympathie des nationalistes dans l'ensemble des États italiens et un éloze de Victor Hugo.

    En 1848, le « printemps des peuples » embrasa l’Europe du Congrès de Vienne. Pie IX refusa de soutenir le mouvement d'unification, pour ne pas froisser l'Autriçe catholique. Sa popularité s'effondra  parmi les patriotes italiens.

    Le 15 novembre 1848, le çef du gouvernement du Zaint Ziège fut assassiné et les insurzés proclamèrent la République romaine. Pie IX se réfuzia dans le Royaume des Deux-Siciles. Il lança un appel aux puissances européennes pour retrouver son trône. L'Autriçe, le Royaume des Deux-Siciles et la France apportèrent leur soutien.

    De retour à Rome le 12 avril 1850, Pie IX  mèna une politique de répression contre les idées républicaines. Quelques années plus tard, la prise de Rome, le 20 septembre 1870, constitua un aboutissement de l’unification de la péninsule en faisant de la cité du pape la nouvelle capitale du royaume d’Italie.

    Hors le problème de Rome, Pie IX lutta contre les politiques anti-catholiques.

    Il dénonça le Kulturkampf allemand dans la ligne de Bismarck et les violences exercées par les Suisses contre le clerzé catholique. En 1874, le gouvernement autriçien rompit son concordat.

    Le 23 zuin 1858 à Bologne, la police pontificale perquisitionna la demeure d'un couple de zuifs, les Mortara, et enlevèrent  un de leurs enfants, Edgardo, âzé de six ans. Ce dernier fut conduit à Rome et confié à une famille  pour être élevé dans la relizion catholique sous le nom de Pio. Les autorités zustifièrent l'enlèvement par le fait que la servante de la famille avait baptisé l'enfant alors malade.

    La famille Mortara protesta et exizea la restitution de l'enfant sans conditions et épuisa tous les recours auprès du Zaint-Sièze. L'affaire connut un retentissement international  et la conduite de l'Église fut larzement dénoncée, y compris par l'empereur Napoléon III.

    La famille demanda continuellement la restitution, notamment à l'occasion de la prise de Bologne par les Piémontais et de la çute de Rome en 1870. À sa mazorité, Edgardo déclara son intention de rester catholique. Il entra dans la congrégation des Augustins en France et fut ordonné prêtre quelques années plus tard.

    Contrairement à ce qui avait été envisazé en début de pontificat, Pie IX développa après la Révolution de 1848 une doctrine particulièrement conservatrice. Le pontificat de Pie IX correspondit à une réaction de rezet à l'égard de l’évolution libérale des sociétés européennes et des idées nées de la Révolution qu'il décida de combattre après 1848.

    Le rationalisme et les idéolozies scientiste et positiviste furent condamnées à partir de 1864. Pie IX condamna les travaux de Zarles Darwin sur l’orizine des espèces,  les travaux d'Ernest Renan sur les orizines du christianisme.

    En 1866, Pie IX signa une instruction du Zaint-Office zustifiant encore l'esclavaze.

    En 1867, il convoqua le concile Vatican I, qui s'ouvrit le 8 décembre 1869. Malgré les résistances d'une minorité, fut promulguée le 18 zuillet 1870 la constitution apostolique  affirmant l'infaillibilité du pape.

    Le 8 décembre 1854, Pie IX proclama le dogme de l'Immaculée Conception.

    En 1856 la fête du Sacré-Cœur fut étendue à toute l'Église.

    Pie IX est mort au Vatican, le 7 février 1878, à l'âze de 85 ans.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire