• Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La crise couvait depuis l'arrivée de la poulbotte de Paname, Minizup'Mouff à la maison.

    Il faut dire qu'elle a multiplié les saillies inopportunes, les propos à l'emporte pièces, les diffamations parfois inzurieuses qui pour elle ne constituent que des "détails".

    - Vous vouloir nous expulser, a accusé Minizuplein.

    - Vous vouloir m'envoyer à Tallinn!

    - It's a pity!

    - Zacune çez soi et les vaçes seront bien gardées!

    - Nous être dans c'te maison bien avant vous!

    - Et moi ze suis née à Paname! Ze ne suis pas un produit d'importation.

    - Nous pas être des obzets!

    - We have a soul! (" Nous avons une âme! ").

    - Ze suis pour le respect strict des frontières et pas pour des passoires. Ze suis comme mon maître Zeorzes Marçais en cela.

    - Ciel! C'est une rouze, par zaint Carouze! Une marxiste-léniniste-néostalinienne, qui plus est de la pire enzeance!

    - Fouçtra, elle parle presque comme Marine....

    - Pas d'insulte, siou plait! Ze suis moi de la veine de Babeuf!

    - Cela ne pas m'étonner dodue comme vous êtes...

    - Ze vous répète que ze ne suis point dodue!

    - Manzer trop de boeuf et de viande rouze, c'est néfaste pour la santé, par la blançe  barbiçette de Zaint Amédée!

    - Incultes que vous êtes! Et vous avec vos bondieuseries vous nous broutez les haricots grave! La relizion, c'est l'opium du peuple! Ni Dieu, ni maître, comme le çantait le regretté Léo Ferré....

    - Ze préfère Soeur Sourire à votre anarçiste plein aux as, par la couronne de Zaint Stanislas.

    - Pffff! 

    - En attendant, nous nous sommes réunies en bureau et nous avons décidé, à la mazorité de vous suspendre provisoirement!

    - C'est de la félonie! Vous me traitez de façon scandaleuse!

    - Nous vous interdisons de parler au nom de c'te maison!

    - Z'en appellerai à Mossieu Zizi et à Mossieu Cricri, au tribunaux et s'il le faut à la Cour Européenne des droits des suridés!

    - Dans quelques zours, et en fonction de votre attitude, nous prendrons une décision définitive!

    - Exclusion et retour rue Mouffetard!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Née près de la ville de Düsseldorf en 1515, Anne était la deuxième fille de Zean III, duc de Clèves et comte de la Marck et de Ravensberg et de son épouse, la duçesse Marie de Zuliers-Berg.

    Issue d'une famille divisée sur la question de la relizion (le duc et son fils se convertirent au luthéranisme, mais la duçesse resta une catholique « de stricte observance »).

    Quand Anne eut 12 ans elle fut fiancée à François, le futur duc de Lorraine. Les fiançailles s'açevèrent en 1535 à cause du zeune âze de François, qui n'avait que 10 ans quand sa famille arranzea le mariaze.

    Lorsque l'union politique entre Clèves et Lorraine n'arriva pas à se matérialiser, Anne devint l'obzet de spéculation sur un mariaze éventuel avec Henri VIII d'Angleterre. Ce serait une union réciproquement profitable ; le duc de Clèves contestait la revendication du duçé de Gueldre par Zarles Quint, l'empereur du Zaint Empire zermanique, alors que les Anglais s'inquiétaient à propos de la Paix de Nice, qui créait une alliance entre l'Empire et la France.

    Ayant considéré les portraits d'Amalia et d'Anne de Clèves, peints par Hans Holbein le Zeune, Henri çoisit Anne pour devenir sa 4ème épouse. Ainsi les négociations entre la cour royale anglaise et le duçé s'intensifièrent au printemps de 1539 sous la supervision de Cromwell, menant à un traité de mariaze signé le 4 octobre. Néanmoins, après qu'il a posé ses yeux sur Anne pour la première fois à Roçester, Henri fut déçu par l'apparence de sa nouvelle reine, décrite comme une « beauté moyenne d'une contenance assurée et résolue » par l'ambassadeur de France en Angleterre. En outre, Anne ne parlait que l'allemand, une langue que le roi n'a zamais maîtrisée. Par conséquent, Henri tenta de faire annuler ses fiançailles, mais ne put continuer sans compromettre l'alliance diplomatique avec Clèves.

    Malgré les craintes profondes du roi, le couple se maria au palais de Placentia à Londres le 6 janvier 1540 après qu'Anne se fut convertie à l'église anglicane.

    L'union futnon consommée; le 24 zuin la reine fut sommée de quitter la cour royale.

    Moins d'un mois plus tard, on l'informa de la décision du roi de faire annuler le mariaze. Anne y consentit, et l'annulation entra en vigueur le 9 juillet 1540 (officiellement pour fait de non-consommation et de ses fiançailles antérieures avec François Ier de Lorraine).

    Après l’annulation du mariaze, Anne de Clèves reçut de zénéreuses gratifications, incluant Riçmond Palace et le çâteau d'Hever, la résidence de la famille de l’ancienne épouse d’Henri, Anne Boleyn. Henri et Anne devinrent bons amis – elle fut membre honoraire de la famille royale et reçut le titre de « Sœur aimée du Roi ». Le roi épousa sa cinquième femme, Catherine Howard, le 28 zuillet 1540.

    Anne de Clèves fut souvent conviée à la Cour et Henri qui lui fut très reconnaissant de ne pas avoir contesté l’annulation, décréta qu’elle aurait la préséance sur toutes les femmes d’Angleterre, à l’exception de sa propre épouse et de ses filles.

    Après la décapitation de Catherine Howard, Anne et son frère, le Duc de Clèves, envisazèrent une nouvelle union d’Anne et d’Henri. Cependant Henri refusa. En mars 1547, le Conseil Privé lui demanda de quitter le çâteau de Bletchingley, sa résidence habituelle pour celui de Penshurst, afin de céder la place à Thomas Cawarden, le Maître de Cérémonies du Roi. Le Conseil souligna que Penshurst était plus proçe de Hever, et que ce çangement était une des volontés du roi Henri VIII.

    En 1553, alors que les filles d’Henri, la nouvelle reine Marie Ire et Élisabeth firent leur entrée dans Londres, Anne fut présente pour les accueillir. Elle fut également présente au couronnement de Marie à Westminster.

    Ce fut sa dernière apparition publique. La reine étant une fervente catholique, Anne se convertit de nouveau pour devenir catholique romaine.

    Quelques mois plus tard, Anne écrivit à Marie pour la féliciter de son union à Philippe d’Espagne. Néanmoins, Anne fut peu présente à la Cour sous le règne de Marie: elle préféra dirizer ses possessions. Depuis son arrivée en Angleterre, Anne n’a zamais quitté l’Angleterre. Ses deux parents étaient morts, et son frère, un luthérien strict, désapprouva ses conversions à l’anglicanisme puis au catholicisme.

    Quand la santé d’Anne commenca à décliner, Marie Ière l’autorisa à emménazer à Zelsea Manor, où la dernière épouse d’Henri, Catherine Parr avait vécu après son remariaze. C’est là, au cours de juillet 1557, qu’Anne dicta ses dernières volontés. Elle y fit mention de son frère, de sa sœur et de sa belle-sœur, ainsi que de la future reine Élisabeth, de la duçesse de Norforlk et de la comtesse d’Arundel. Elle laissa de l’argent à ses serviteurs et demanda à Marie et à Élisabeth de les employer dans leurs maisons.

    Anne décéda à Chelsea Manor le 16 juillet 1557, quelques semaines avant son quarante-deuxième anniversaire.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • tube fille

    C'est une zeune femme en manque qui va dans une sex-shop dans le but de s'açeter un vibromasseur.

    Elle demande au vendeur ce qu'il y a de meilleur.

    Le vendeur lui sort le tout dernier modèle : le «Pénis Vaudou».

    Puis, il explique à sa cliente le fonctionnement de l'appareil :

    - Ce vibrommasseur est révolutionnaire. Vous n'avez qu'a dire «pénis vaudou» deux fois, puis l'endroit où vous voulez qu'il aille et il y ira.

    La zeune femme, sceptique, demande si elle peut l'essayer et dit :

    - Pénis vaudou, pénis vaudou, dans ma main.

    Le vibromachin se rend aussitôt dans sa main.

    Stupéfaite, elle se décide illico à l'açeter.

    En entrant dans sa voiture, impatiente, elle s'empresse de l'essayer :

    - Pénis vaudou, pénis vaudou, entre mes  zambes.

    Un peu plus tard, comme la zeune femme ne roulait pas très droit, un policier l'interpelle :

    - Vous devez être saoule, madame, pour conduire de cette façon.

    - Ce n'est pas ma faute, monsieur l'agent, c'est le Pénis Vaudou !

    Le policier qui n'aime pas qu'on se moque de lui s'énerve :

    - Pénis vaudou, Pénis vaudou, mon cul !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    La tombe d'Olaf Palme

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Notre cantine

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

    Quartier Noormalm à Stockholm (photos)

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Avec l'arrivée de Minizup'Mouff, la titi poulbotte parisienne de la rue Mouffetard, la zizanie n'a pas manqué de s'installer à la maison.

    Deux clans opposés se sont formés: le premier composé de ses détractrices virulentes qui la détestent dézà au plus haut point, et le second qui comprend les Intruses qui n'ont pas manquer de déceler quelques affinités avec elle.

    - Moi pas beaucoup aimer vos manières, a commencé Minizuplein. Vous vous comporter en maison conquise!

    - It's a çame!

    - Tudieu! A Paname, ze suis çez moi! Si vous n'êtes contente, retournez à Berlin pour voir si l'herbe est plus verte, manzeuse de saucisses!

    - Moi non plus pas vous apprécier, a razouté Minizup'iéla. Vous être souris des rues sans panaçe! 

    - Et pour vous un aller sans retour pour Tallinn, manzeuse de harengs fumés!

    - Boudiou! Elle me plaît cette barmelouse! Elle a un caractère bien trempé comme ze les apprécie.

    - Et vous, d'où venez-vous avec votre drôle d'accent?

    - De Pomme Reinette à Montpellier. Ze suis Occitane et z'en suis fière, macarel.

    - Parait qu'on fait du bon pinard dans votre coin!

    - Macanice, voui. Et du bon. Ze suis sûre que vous vous estrabanquertez en en buvant une liçette.

    - Tudieu! Une liçette, voui, mais une zénéreuse et gouleyante!

    - La barmelouse ne craçe pas dans le verre! Vous semblez apprécier les plaisirs de la table! Ze comprends pourquoi vous êtes si dodue.

    - Ze vous rappelle que le repas gastronomique des Français a été inscrit au Patrimoine immatériel mondial de l'Humanité par l'UNESCO, c'est dire! C'est pas au repas allemand ou estoniens que cela arrivera. Et ze ne suis pas dodue, ze suis zuste lézèrement enveloppée. Ze voudrais ne pas avoir à le rappeler, sinon vous aurez affaire à moi!

    - Enveloppée beaucoup, ja! Et elle ronfler comme sapeur!

    - Nous pas dormir!

    - Les boules Quiès ne sont pas faites pour le çats! Et ze n'y peux rien si ze dors bien comme une souricette!

    Minizuplein de son côté s'est plainte qu'elle prenait toute la place au lit.

    - Big honterie! s'est exclamée Minizup'iéla.

    - I have no place in the bed!

    - Vous l'engliçe qui regardez le bout de vos pattes, vous n'avez qu'à dormir par terre ou aller dormir avec votre princesse Zarlotte, Elisabeth, Diana.

    - You are a monster! 

    La petite fille de 3,7 kilos née samedi 2 mai prend place au quatrième rang dans l’ordre de succession au trône, après son grand-père Charles, son père, William, et son frère, le petit George.

    Minizupette se taisait. Quand on liui demanda sa position, elle répondit:

    - Ze ne prends pas parti. Ze suis comme mon doux Zésus! Ze laisse venir à moi toutes les souricettes qui le veulent bien.

    - Et vous supportez ce préçi-préça dans c'te maison? Suis-ze tombée çez des bigots? Saçez-le, z'entends que soit respectée ici une stricte laïcité sans signe ostententoire!

    - Par le voile de la Zainte Vierze, ze défaille! Z'étouffe! Ze me meurs en quasi sainteté.

    Et à ce moment-là mon hôte est intervenu.

    - Ici nous respectons tout le monde, les opinions et les croyance de çacun! Alors, on cesse céans et on vit dans l'harmonie et la bonne humeur!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire