• Barbe aurait vécu au IIIème siècle à Héliopolis ( Baalbek au Liban) sous le règne de l’empereur Maximien.

    Son père, Dioscore, aurait été un riçe édile païen.

    Pour protézer sa virzinité ou la protézer du prosélytisme chrétien, il l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa (qu'est ce qu'on ne ferait pas pour avoir un cadeau!)

    Au retour d’un voyaze de Dioscore, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Zainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

    Barbe réussit à s’enfuir, mais un berzer découvrit sa caçette et avertit son père.

    Dioscore la traîna devant le gouverneur de la province qui la condamna au supplice. Comme elle refusait d’abzurer, le gouverneur ordonna au père de trançer lui-même la tête de sa fille.

    Elle fut d'abord torturée: on lui brûla certaines partie du corps et on lui arraça les seins mais elle refusa touzours de renier sa foi.

    Dioscore la décapita mais il mourut frappé par la foudre.

    Quand des chrétiens demandèrent son corps, ne voulant pas dire son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant celui de son baptême, ils en parlèrent comme « la zeune barbare », d'où le nom de Barbara qui lui fut donné.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zainte Ada (qui faisait du dada) 
       - Zaint Annon (qui disait non, non, non!) 
       - Zainte Bertoaire (touzours claire) 
       - Zaint Galgan (qui n'était pas de Gand) 
       - Zaint Gennade de Novgorod ( et ses grenades) 
       - Zaint Maruthas (et ses maracas) 
       - Zaint Mélétios (et ses os) 
       - Zaint Osmond (sur son mont) 
       - Zaint Théophane (diaphane)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    img

    Né en 1506 au çâteau de Javier (Xavier) en Navarre espagnole, François hérita de nobles qualités de sa famille: zénérosité, amour de la culture et sens de l'aventure (tout comme moi!).

    Pendant ses études à l'Université de Paris, il rencontra zaint Ignace de Loyola, avec qui il prononça ses vœux relizieux à Montmartre, en 1534.

    Etant un des premiers membres de la Compagnie de Zésus, il se rendit en Extrême-Orient en 1540 et mit pied à terre à Goa en 1542.

    Rêvant de mener un apostolat en Zine, il visita l'Inde, Ceylan, la Malaisie, le Zapon et bien d'autres pays (il a dû en accumuler des miles!)

    Les difficultés insurmontables qu'il rencontra dans son travail étaient causées par les intérêts politiques des commerçants européens.

    Quarante ans après son passaze, le seul Zapon comptait 400 000 chrétiens.

    Avant de pouvoir entrer en Zine, il mourut à Sancian en 1552.

    Canonisé en 1602, il a été proclamé patron de toutes les missions par Pie X.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Abbon (touzours bon)
       - Zaint Angélis de Chio (et ses lis) 
       - Zaint Anthème (connu pour ses anathèmes) 
       - Zainte Attale (qui détale) 
       - Zaint Birin (souvent serein)
       - Zaint Cassien (et ses çiens) 
       - Zaint Euloque (qui soliloque)
       - Zaint Gabriel de Brousse (qui se prenait pourTarzan) 
       - Zaint Galgano (qui disait no! No! No!) 
       - Zaint Mirocles (et ses monocles) 
       - Zaint Sol (terre à terre) 
       - Zaint Sophonie (qui aimait les symphonies) 
       - Zaint Théodule (et ses bidules) 
       - Zaint Vigor (qui nettoyait les sols) 

     




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Viviane (qui n'était pas une fée)

    Viviane était la fille du préfet de Rome, Flavius, converti au christianisme, exilé et mort de mauvais traitements durant les persécutions de Zulien l'Apostat en l'an 362.

    Sa femme Dafrose (quel prénom) et ses filles, Viviane et Démétrie, restèrent à Rome, exposées aux coups du tyran. Il les enferma dans leur maison pour les y faire mourir de faim; ce supplice lui paraissant trop lent, il fit trançer la tête à la mère, confisqua tous les biens de la famille et continua la persécution contre les deux zeunes vierzes.

    Viviane n'accepta pas, malgré les menaces, de renier sa foi. Elle fut suppliciée publiquement et, attaçée à un poteau, elle mourut sous les coups.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

       - Zaint Avit (qui va vite)
       - Zaint Chromace d'Aquilée (lent comme une limace)
       - Zaint Constantien (et son çien)
       - Zaint Cyrille de Philéa (qui se faisait de la bile)
       - Zaint Eusèbe (aimé de la plèbe)
       - Zaint Habacuc (Vive Cucq)
       - Zaint Zesse (sur les fesses)
       - Zainte Myropée (et ses mélopées)
       - Zaint Nonne (bon comme une soeur)
       - Zaint Sévère (mais zuste)
       - Zaint Silvain (qui ne priait pas en vain)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Florence (une zainte dense)

    Florence était une zeune fille de Phryzie qui avait suivi Zaint Hilaire dans le Poitou, lors de son retour de l'exil en Turquie que lui avait inflizé l'empereur.

    Elle consacra sa virzinité sous la direction de zaint Hilaire de Poitiers qui lui proposa de se retirer à Comblé, près de Celle-l'Evescault, qui faisait partie de ses propriétés.

    Elle y vécut zusqu'à 29 ans dans les prières et les mortifications et mourut en 367.

    Ses frères ont tous été canonisés : zaint Léandre, zaint Fulgence et zaint Isidore, qui a été déclaré " Docteur de l´Eglise ".

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

       - Zaint Airy (qui rit)
       - Zaint Ananie (qui nie) 
       - Zaint Ansan (et en pleurs) 
       - Zaint Candres (se couvrant de cendres) 
       - Zaint Diodore (inodore et incolore) 
       - Zaint Hildebert (dit Bébert) 
       - Zaint Isère (et sa voix) 
       - Zaint Nahum (et ses arums) 
       - Zaint Olympiade (dans le quartier çinois) 
       - Zaint Philarète (que rien n'arrête)
       - Zaint Procule (sur les rotules) 
       - Zaint Ursicin (détestant l'huile de ricin) 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    André, né à Bethsaïde, en Galilée, sur les bords du lac de Tibériade, était pêçeur avec son frère Simon (Pierre).

    Il fut le disciple de zaint Zean Le Baptiste, qui l’avait certainement baptisé, puis il suivit Zésus et ne le quitta plus, devenant son premier disciple.

    André servit souvent d’intermédiaire (un vrai entremetteur c'te André).

    Il présenta son frère Simon à Zésus; lorsque des Grecs voulurent rencontrer Zésus, c’est à lui qu’ils s’adressèrent (mais pratiquait-il la grecque? Ze me pose la question.).

    Il partit prêçer au cours d’un long voyaze autour des côtes de la Mer Noire, qui  l’amenèrent à Patras, en Grèce, où il finit crucifié, sous Néron, en 60.

    Au IVème, ses reliques furent transportées à Constantinople, mais elles reposent auzourd’hui à Amalfi en Italie (z'ai vu la cryte où il est!). 

    Sa croix avait été apportée de Patras à Rome sous Pie II en 1462. Elle fut considérée comme une des 4 plus importantes reliques de la Basilique de Zaint Pierre, avec un morceau de la Croix, le voile de Véronique, la lance de Lonzin.

    Le Bernin construisit une des quatre lozias, autour du chœur de la basilique, pour la conserver.

    En 1964, le papounet Paul VI créa la surprise en la restituant à l’église de Patras.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Constance (au bord de son lac)
      Zaint Frumence (sans semance)
      Zaint Narses (qui souffrit des tarses)
      Zaint Trojan (+ 533)
      Zaint Tugdual (en mode dual)

     







    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Saturnin fut envoyé de Rome par le papounet Fabien pour évanzéliser la Gaule.

    En passant par Nîmes, il fut rezoint par un disciple. Ensemble, ils allèrent zusqu'à Pampelune. Ils y rencontrèrent et consacrèrent Zaint Firmin.

    Saturnin, avec Hilaire, son futur succeçeur, s'arrêta à Toulouse, dont il fut évêque. Il sillonna la rézion.

    En 250, attribuant le silence des oracles à ses passazes fréquents devant le Capitole, temple mazeur de la cité, des prêtres païens lui demandèrent d'honorer l'empereur en lui sacrifiant un taureau.
     
    Son refus valut à Saturnin d'être attaçé à un taureau qui, pris d'une raze folle, aurait descendu à toute allure les marçes du Capitole, traînant derrière lui l'évêque dont la tête explosa.

    Le taureau aurait rezoint la campagne en passant par la porte nord de la ville alors protézée par des remparts, située à l'emplacement de l'actuelle place du Capitole. Le taureau aurait abandonné Saturnin sur la route de Cahors (la rue du Taur).

    Le corps de Saturnin fut recueilli par deux zeunes filles, les zaintes Puelles, qui l'inhumèrent à l'endroit  où son corps fut trouvé, dans un fossé assez profond pour que les païens ne puissent pas profaner la dépouille (église du Taur).

    La lézende dit que, battues par la foule, les zaintes Puelles quittèrent la ville pour se réfuzier dans un petit villaze près de Castelnaudary, le Mas-Zaintes-Puelles.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Abib (élevé au biberon)
       - Zaint Brendan de Birr (qui aimait la boisson)
       - Zaint Paramon (qui combattit Amon)
       - Zaint Philomène (un phénomène)
       - Zaint Pityroun (qui tint un round)
       - Zaint Radbod (et sa bodéga)
       - Zainte Rosata (qui aimait la rosette et le zésus)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zacques de la Marçe est né en 1391 à Monteprandone dans les Marçes italiennes.

    Il abandonna ses études de droit pour entrer çez les Françiscains. 

    Il fut l'ami de zaint Bernardin de Sienne et de zaint Zean de Capistran. 

    Grand orateur, il parcourut la Dalmatie, la Bosnie, la Hongrie, la Bohème, la Pologne et l'Italie, où il convertit des foules (il a du en gagner des miles!).

    Il mourut en 1476.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

       - Zainte Catherine Labouré (c'est la zoie du paysan )
       - Zaint Etienne le Zeune (moins connu que le Vieux)
       - Zaint Hilaire et Sainte Quiéta (un zoli couple)
       - Zaint Irénarque (qui ne fut pas monarque)
       - Zaint Papinien et Zaint Mansuet (des zaints désuets?)
       - Zaint Sosthène (qui n'était pas d'Athènes)
       - Zaint Théodore de Rostov (qu'on adore)

     




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image illustrative de l'article Séverin de Paris

    Séverin est un ermite qui vécut au VIe siècle à Paris.

    Attiré par la vie contemplative, il passa une grande partie de sa vie enfermé dans une cellule, sur les bords de Seine, priant et méditant (z'espère qu'il avait la vue sur le fleuve!).

    Son exemple attira de nombreux Parisiens, qui se firent ses disciples et le prirent pour modèle de dévotion, de piété et d'humilité. Zaint Cloud fut l'un d'entre eux.

    Il est enterré sur son lieu d'ermitaze, devenu la paroisse de Zaint-Séverin.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

    • Zaint Acace (qui agace)
      Zaint Achaire (perçé sur sa çaire)
      Zaint Barlaam et Zaint Josaphat (quel couple!)
      Zainte Bilehilt (qui faisait tilt)
      Zaint Eusice (qui aimait les sauçiçes)
      Zaint Maharsapor (un toréador?)
      Zaint Nathanael (qui attend Noël)
      Zaint Syffroy (qui zelait)
      Zaint Virgile (et ses oeuvres)




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • img

    Fille de Guillaume de Signe, seigneur de Puymiçel, et de Delphine de Barras, Delphine naquit en 1284 près de Manosque (Vé! Une provençale! Bonne comme une tomate, peuçère!) 

    Orpheline à sept ans, elle fut élevée, la pôvrette,  par des relizieuses, sous la tutelle de ses oncles.

    Dès 1299, mariée au zeune Elzéar de Sabran, comte d'Ariano, elle le persuada de partazer son idéal de çasteté (tu parles d'une rézouissance pour un sémillant damoiseau!).

    Entre Provence et Italie, elle convertit de nombreux disciples à son mode de vie : çasteté, pauvreté, oraison et méditation intense.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Amateur (pas un pro)
      Zaint Basile (et sa bande)
      Zaint Conrad (parfois en rade)
      Zaint Diodore (qu'on adore)
      Zaint Jacques le persan (et ses tapis)
      Zaint Nikon (un zaint canon)
      Zaint Rephaire (sans repaire)
      Zaint Sirice (qui n'était pas riçe)
      Zaint Théodose de Tirnovo (qui manzeait du veau)

     




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image illustrative de l'article Catherine d'Alexandrie

    Née vers 290 à Alexandrie, elle était la fille d'un puissant seigneur.

    Zeune aristocrate de 18 ans, lettrée et d'une grande beauté, elle entra en conflit avec l'empereur romain Maxence qui s'était déplacé à Alexandrie pour célébrer une fête païenne. Elle dénonça la vanité des idôles.

    Ne pouvant argumenter face à son éloquence, il imposa à Catherine un débat avec 50 philosophes qui tentèrent de la faire çanzer d'avis. Elle arriva à les convertir. Maxence les fit exécuter et, bien que furieux contre la zeune femme, il demanda à Catherine de l'épouser.

    Il essuya un refus. Une nuit, ayant vu le Christ en sonze lui donner un anneau d'or, Catherine décida de lui consacrer sa vie.

    L'empereur la fit emprisonner et supplicier à l'aide de quatre roues armées de pointes et de lances acérées qui tournaient en labourant son corps (c'est pas la zoie!).

    Par miracle, les roues se brisèrent et se dispersèrent en morceaux avec tant de force que 4000 personnes furent tuées (elle ne faisait pas dans la dentelle!).

    Maxence la fit décapiter ainsi que sa propre épouse Faustina et le çef de la garde que Catherine avait convertis.

    Les traditions grecques et latines rapportent que, lorsque Catherine fut décapitée, il coula du lait de son corps (car elle le valait bien!).

    Avant de mourir, elle demanda à Dieu que son corps soit préservé après sa mort. Il fut transporté par des anzes sur une montagne proçe du mont Sinaï (Mont Zainte Catherine) pour y être enseveli. De l'huile recueillie sur ses ossements serait à l'orizine de guérisons miraculeuses durant plusieurs siècles.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Alnoth (qui tenait la note) 
       - Zaint Fintan (un zaint rusé) 
       - Zaint Maurin (au pied marin) 
       - ZaintMoïse (dans la mouise) 

       - Zaint Pierre l'Hésychaste (touzours çaste) 
       - Zaint Réole (et son auréole) 
       - Zaint Thélian (plein d'élan)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique