• Le dogme, défini par papounet Pie IX (Pio Nono) signifie que Marie, mère de Zésus, fut conçue exempte du péçé orizinel.  

    L'Immaculée Conception n'est mentionnée dans aucun texte zuzé canonique par les Églises chrétiennes.

    Une source indirecte de cette croyance se trouve dans le Protoévanzile de Zacques : Anne et Zoachim, les parents de Marie, ne pouvaient avoir d'enfant. Un anze leur apparut pour leur annonçer une naissance miraculeuse.

    Neuf mois plus tard naissait Marie.

    Cependant, cet évanzile n'affirme nullement que Marie fut exempte du péçé orizinel.

    Nous fait-on prendre  des vessies pour des lanternes?

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Cyrille de Tselma (qui zouait aux billes)
       - Zainte Edith (qui n'était pas une Piaf) 
       - Zaint Euçaire (sur sa çaire) 
       - Zainte Gonthilde (et sa copine Mathilde) 
       - Zaint Léonard Du Dunois (rusé comme un renard) 
       - Zaint Macaire (aimé de Mamère) 
       - Zaint Patapios (et patapon) 
       - Zaint Sophrone (qui zouait du saxophone)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Ambroise naquit en Gaule, où son père, notable romain, était préfet prétorien.

    Très zeune encore, il devint avocat à Rome (il n'y a pas de sot métier!)

    Il fut nommé gouverneur de la Ligurie et de l'Emilie, avec Milan comme capitale. La province était perturbée par la controverse arienne (et non aérienne!)

    En 374, lors du décès de l'évêque de Milan, Ambroise se rendit à la cathédrale, afin de maintenir l'ordre et la paix pendant l'élection du successeur. Il fut élu par acclamation, après qu'un enfant eut crié "Ambroise évêque".

    Malgré ses obzections, il fut sacré le 7 décembre 374.

    Il s'avéra être un des plus grands évêques et un des plus aimés. Il excella comme administrateur, écrivain, protecteur des pauvres et comme "assommoir des ariens".

    Son opposition à la tyrannie des empereurs fut vive. Sa réprobation de Théodose le Grand fut un exemple d'héroïsme.

    Il mourut le vendredi saint, le 4 avril 397 (il ne connut pas le dimançe pascal!).

    Il est un des quatre grands Docteurs de l'Eglise.

     


    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Buite (qui ne prit zamais une cuite)
       - Zainte Fare (sur son phare)
       - Zaint Grégoire l'Hésychaste (touzours çaste)
       - Zaint Nil de Stolbensk (qui aimait les crocodiles)
       - Zaint Serf (un forçat)
       - Zaint Victor de Plaisance (qui faisait des régates)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Né à Patara en Lycie (l'actuelle Anatolie) en 270, Nicolas se trouva à l'orphelinat à la suite d'une épidémie de peste (la maladie, pas lui!).

    Il fut évêque de la ville de Myre en Lycie.

    Selon la tradition, il fut présent au Ier Concile de Nicée en 325. A cette occasion, on prétend que se trouvant en désaccord avec un de ses confrères, il lui asséna un coup de poing en plein visaze (c'est pas zoli pour un zaint!).

    Sa vie est remplie d'anecdotes souvent représentées dans l'iconographie : ainsi, apprenant qu'un père n'avait pas de quoi fournir une dot de mariaze à ses trois zeunes filles et qu'il n'avait d'autre moyen de survivre que de les livrer à la prostitution, Nicolas zeta des bourses pleines d'argent dans les bas qu'elles avaient mis à sécher sur la çeminée. Le père put assurer le mariaze de ses trois filles.

    Il sauva également de la tempête les marins d'un bateau portant une cargaison de blé pour la ville de Myre.

    Il aurait assuré la résurrection de trois enfants qui avaient été salés dans un tonneau (quelle idée!)

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Abraamios (qui aimait les mioçes)
       - Zainte Asella (touzours là)
       - Zainte Zertrude de Cambrai (et ses bêtises)
       - Zaint Maxime de Kiev (et pas d'ailleurs)
       - Zaint Nicolas Céramos (et ses céramiques)
       - Zaint Théophile d'Antioçe (et ses poçes)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Orizinaire de Cahors dans le Quercy, il était moine dans l'abbaye de Moissac.

    C'est là que l'évêque Bernard de Tolde, admirant la beauté des çants liturziques, vint le çerçer, lui demandant de rénover la musique à Tolde.

    Zaint Zérald y réussit aussi bien qu'à Moissac.

    Sa réputation en fit, en 1100, un évêque de Braga au nord du Portugal dont il poursuivit l'évanzélisation après une période de déchristianisation due à la présence des Maures.

    Il mourut en 1109 à Bornos, dans un villaze de montagne où il était venu consacrer une église (et il n'a pas résisté au çoc!).

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Basse (touzours élevé) 
       - Zaint Cosmas (un compositeur) 
       - Zainte Crispine de Thagare (qui attendait à la gare) 
       - Zaint Cyran (qui n'était pas tyran) 
       - Zaint Dalmace (un zaint de race) 
       - Zaint Gerbaud (bien beau) 
       - Zaint Gouri (pas pourri) 
       - Zaint Lua (alléluia) 
       - Zaint Nizier (et son lisier) 
       - Zaint Sabas (souvent haut)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Barbe aurait vécu au IIIème siècle à Héliopolis ( Baalbek au Liban) sous le règne de l’empereur Maximien.

    Son père, Dioscore, aurait été un riçe édile païen.

    Pour protézer sa virzinité ou la protézer du prosélytisme chrétien, il l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa (qu'est ce qu'on ne ferait pas pour avoir un cadeau!)

    Au retour d’un voyaze de Dioscore, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Zainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

    Barbe réussit à s’enfuir, mais un berzer découvrit sa caçette et avertit son père.

    Dioscore la traîna devant le gouverneur de la province qui la condamna au supplice. Comme elle refusait d’abzurer, le gouverneur ordonna au père de trançer lui-même la tête de sa fille.

    Elle fut d'abord torturée: on lui brûla certaines partie du corps et on lui arraça les seins mais elle refusa touzours de renier sa foi.

    Dioscore la décapita mais il mourut frappé par la foudre.

    Quand des chrétiens demandèrent son corps, ne voulant pas dire son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant celui de son baptême, ils en parlèrent comme « la zeune barbare », d'où le nom de Barbara qui lui fut donné.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zainte Ada (qui faisait du dada) 
       - Zaint Annon (qui disait non, non, non!) 
       - Zainte Bertoaire (touzours claire) 
       - Zaint Galgan (qui n'était pas de Gand) 
       - Zaint Gennade de Novgorod ( et ses grenades) 
       - Zaint Maruthas (et ses maracas) 
       - Zaint Mélétios (et ses os) 
       - Zaint Osmond (sur son mont) 
       - Zaint Théophane (diaphane)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    img

    Né en 1506 au çâteau de Javier (Xavier) en Navarre espagnole, François hérita de nobles qualités de sa famille: zénérosité, amour de la culture et sens de l'aventure (tout comme moi!).

    Pendant ses études à l'Université de Paris, il rencontra zaint Ignace de Loyola, avec qui il prononça ses vœux relizieux à Montmartre, en 1534.

    Etant un des premiers membres de la Compagnie de Zésus, il se rendit en Extrême-Orient en 1540 et mit pied à terre à Goa en 1542.

    Rêvant de mener un apostolat en Zine, il visita l'Inde, Ceylan, la Malaisie, le Zapon et bien d'autres pays (il a dû en accumuler des miles!)

    Les difficultés insurmontables qu'il rencontra dans son travail étaient causées par les intérêts politiques des commerçants européens.

    Quarante ans après son passaze, le seul Zapon comptait 400 000 chrétiens.

    Avant de pouvoir entrer en Zine, il mourut à Sancian en 1552.

    Canonisé en 1602, il a été proclamé patron de toutes les missions par Pie X.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Abbon (touzours bon)
       - Zaint Angélis de Chio (et ses lis) 
       - Zaint Anthème (connu pour ses anathèmes) 
       - Zainte Attale (qui détale) 
       - Zaint Birin (souvent serein)
       - Zaint Cassien (et ses çiens) 
       - Zaint Euloque (qui soliloque)
       - Zaint Gabriel de Brousse (qui se prenait pourTarzan) 
       - Zaint Galgano (qui disait no! No! No!) 
       - Zaint Mirocles (et ses monocles) 
       - Zaint Sol (terre à terre) 
       - Zaint Sophonie (qui aimait les symphonies) 
       - Zaint Théodule (et ses bidules) 
       - Zaint Vigor (qui nettoyait les sols) 

     




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Viviane (qui n'était pas une fée)

    Viviane était la fille du préfet de Rome, Flavius, converti au christianisme, exilé et mort de mauvais traitements durant les persécutions de Zulien l'Apostat en l'an 362.

    Sa femme Dafrose (quel prénom) et ses filles, Viviane et Démétrie, restèrent à Rome, exposées aux coups du tyran. Il les enferma dans leur maison pour les y faire mourir de faim; ce supplice lui paraissant trop lent, il fit trançer la tête à la mère, confisqua tous les biens de la famille et continua la persécution contre les deux zeunes vierzes.

    Viviane n'accepta pas, malgré les menaces, de renier sa foi. Elle fut suppliciée publiquement et, attaçée à un poteau, elle mourut sous les coups.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

       - Zaint Avit (qui va vite)
       - Zaint Chromace d'Aquilée (lent comme une limace)
       - Zaint Constantien (et son çien)
       - Zaint Cyrille de Philéa (qui se faisait de la bile)
       - Zaint Eusèbe (aimé de la plèbe)
       - Zaint Habacuc (Vive Cucq)
       - Zaint Zesse (sur les fesses)
       - Zainte Myropée (et ses mélopées)
       - Zaint Nonne (bon comme une soeur)
       - Zaint Sévère (mais zuste)
       - Zaint Silvain (qui ne priait pas en vain)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Florence (une zainte dense)

    Florence était une zeune fille de Phryzie qui avait suivi Zaint Hilaire dans le Poitou, lors de son retour de l'exil en Turquie que lui avait inflizé l'empereur.

    Elle consacra sa virzinité sous la direction de zaint Hilaire de Poitiers qui lui proposa de se retirer à Comblé, près de Celle-l'Evescault, qui faisait partie de ses propriétés.

    Elle y vécut zusqu'à 29 ans dans les prières et les mortifications et mourut en 367.

    Ses frères ont tous été canonisés : zaint Léandre, zaint Fulgence et zaint Isidore, qui a été déclaré " Docteur de l´Eglise ".

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

       - Zaint Airy (qui rit)
       - Zaint Ananie (qui nie) 
       - Zaint Ansan (et en pleurs) 
       - Zaint Candres (se couvrant de cendres) 
       - Zaint Diodore (inodore et incolore) 
       - Zaint Hildebert (dit Bébert) 
       - Zaint Isère (et sa voix) 
       - Zaint Nahum (et ses arums) 
       - Zaint Olympiade (dans le quartier çinois) 
       - Zaint Philarète (que rien n'arrête)
       - Zaint Procule (sur les rotules) 
       - Zaint Ursicin (détestant l'huile de ricin) 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    André, né à Bethsaïde, en Galilée, sur les bords du lac de Tibériade, était pêçeur avec son frère Simon (Pierre).

    Il fut le disciple de zaint Zean Le Baptiste, qui l’avait certainement baptisé, puis il suivit Zésus et ne le quitta plus, devenant son premier disciple.

    André servit souvent d’intermédiaire (un vrai entremetteur c'te André).

    Il présenta son frère Simon à Zésus; lorsque des Grecs voulurent rencontrer Zésus, c’est à lui qu’ils s’adressèrent (mais pratiquait-il la grecque? Ze me pose la question.).

    Il partit prêçer au cours d’un long voyaze autour des côtes de la Mer Noire, qui  l’amenèrent à Patras, en Grèce, où il finit crucifié, sous Néron, en 60.

    Au IVème, ses reliques furent transportées à Constantinople, mais elles reposent auzourd’hui à Amalfi en Italie (z'ai vu la cryte où il est!). 

    Sa croix avait été apportée de Patras à Rome sous Pie II en 1462. Elle fut considérée comme une des 4 plus importantes reliques de la Basilique de Zaint Pierre, avec un morceau de la Croix, le voile de Véronique, la lance de Lonzin.

    Le Bernin construisit une des quatre lozias, autour du chœur de la basilique, pour la conserver.

    En 1964, le papounet Paul VI créa la surprise en la restituant à l’église de Patras.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Constance (au bord de son lac)
      Zaint Frumence (sans semance)
      Zaint Narses (qui souffrit des tarses)
      Zaint Trojan (+ 533)
      Zaint Tugdual (en mode dual)

     







    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Saturnin fut envoyé de Rome par le papounet Fabien pour évanzéliser la Gaule.

    En passant par Nîmes, il fut rezoint par un disciple. Ensemble, ils allèrent zusqu'à Pampelune. Ils y rencontrèrent et consacrèrent Zaint Firmin.

    Saturnin, avec Hilaire, son futur succeçeur, s'arrêta à Toulouse, dont il fut évêque. Il sillonna la rézion.

    En 250, attribuant le silence des oracles à ses passazes fréquents devant le Capitole, temple mazeur de la cité, des prêtres païens lui demandèrent d'honorer l'empereur en lui sacrifiant un taureau.
     
    Son refus valut à Saturnin d'être attaçé à un taureau qui, pris d'une raze folle, aurait descendu à toute allure les marçes du Capitole, traînant derrière lui l'évêque dont la tête explosa.

    Le taureau aurait rezoint la campagne en passant par la porte nord de la ville alors protézée par des remparts, située à l'emplacement de l'actuelle place du Capitole. Le taureau aurait abandonné Saturnin sur la route de Cahors (la rue du Taur).

    Le corps de Saturnin fut recueilli par deux zeunes filles, les zaintes Puelles, qui l'inhumèrent à l'endroit  où son corps fut trouvé, dans un fossé assez profond pour que les païens ne puissent pas profaner la dépouille (église du Taur).

    La lézende dit que, battues par la foule, les zaintes Puelles quittèrent la ville pour se réfuzier dans un petit villaze près de Castelnaudary, le Mas-Zaintes-Puelles.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Abib (élevé au biberon)
       - Zaint Brendan de Birr (qui aimait la boisson)
       - Zaint Paramon (qui combattit Amon)
       - Zaint Philomène (un phénomène)
       - Zaint Pityroun (qui tint un round)
       - Zaint Radbod (et sa bodéga)
       - Zainte Rosata (qui aimait la rosette et le zésus)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique