• Humbert est né à Mézières-sur-Oise au 7ème siècle.

    Ses parents étaient les bienheureux  Evrard et Popita.

    Il devint moine à l´abbaye de Laon, dans l'Aisne.

    Mes voyazes

    Sa noble famille pensait qu'il ferait carrière en devenant un zour évêque.

    A la mort de ses parents, il revint dans ses domaines, à Mézières-sur-Oise, pour régler les problèmes d´héritaze (car il ne perdait pas le nord!). Il y trouva des esclaves des deux sexes, des lits moelleux et une table excellente, des distractions et des chasses à courre ... qui lui retirèrent le goût de la vie monastique.

    Il passa ainsi de nombreuses années, zusqu'au jour où Zaint Amand l'emmena en pèlerinaze à Rome.

    Mes voyazes

    Il en revint totalement çangé. L'abbaye de Laon lui étant fermée, il entra dans celle de Maroilles, fort pauvre,  à laquelle il apporta sa fortune. 

    Il y passa ses dernières années dans la pauvreté et la pénitence.

    Il y mourut en 682.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Baronce (qui marçait dans les ronces)
    • Zaint Dula (et de l'au-delà)
    • Zaint Iranée (poil au nez)
    • Zaint Kennocha (qui dansait le chachacha)
    • Zainte Matrone (qui était forte)
    • Zaint Nicodème (et ses diadèmes)
    • Zaint Pélage (et son pelaze)
    • Zaint Thikon (qui buvait du sirop typhon) 
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Mes voyazes

    Elle appartenait à la famille royale de Suède, par sa mère, Zainte Brizitte et son père Ulf Gudmarson (qui eurent 8 enfants; Oulf!).

    Élevée dans un couvent, elle en sortit pour épouser un zeune noble qu'on lui avait destiné, Edgar Lydersson, qui était un invalide et qu'elle soigna avec dévouement, tout en conservant sa virzinité.

    En accord avec lui, en 1350, elle alla voir sa mère à Rome qui y résidait depuis la mort de son mari.

    Mais Catherine, pendant son séjour, apprit le décés de son zeune époux. Elle décida à son tour de rester à Rome, où elle vécut dans l'austérité et la pauvreté, soignant malades et indizents.

    Sa grande beauté blonde lui causa bien des complications. A plusieurs reprises, des prétendants enthousiastes tentèrent de l'enlever.

    Quand sa mère Brizitte décéda, Catherine revint en Suède pour la faire ensevelir au couvent de Vadstena, où elle se retira et dont elle devint l'abbesse.

    Elle retourna une fois à Rome pour obtenir la reconnaissance des Relizieuses de l'Ordre du Très-Saint-Sauveur, les Brizittines, et la canonisation de sa mère (qui n'aura lieu qu'en 1384, trois ans après la mort de Zainte Catherine)

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Aldemar (de la mar)
    • Zaint Artemon (accroçé à son mât d'artimon)
    • Zaint Caimin (manzé par un caïman?)
    • Zaint Cairlon (et son clairon)
    • Zaint Donard (de Dinard)
    • Zainte Hildelite (qu'on alite)
    • Zaint Macartin (qui n'était pas crétin)
    • Zaint Parthenios (et ses nonos)
    • Zaint Pigmène (une Africaine?)
    • Zaint Second (comme Poulidor)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Mes voyazes

    Victorien est né en Afrique.

    Il devint proconsul de Carthaze, à une époque où l'Empire Romain était devenu chrétien, mais déçiré entre orthodoxes et partisans d'Arius -qui avait enseigné que la personne du Christ n'était pas d'essence divine - appelés les bons ariens.

    L'Afrique romaine était tombée dans le ziron des Vandales (en sandales, un scandale!).

    Leur roi, un certain Hunéric (à ne surtout pas confondre avec Hunédic) était arien.

    Il demanda à ses fonctionnaires d'emprisonner ceux qui n'étaient pas bons ariens.

    A Carthaze, Victorien refusa d'obéir.

    Hunéric le fit arrêter et torturer ainsi que 4 ricçes commerçants, en 484.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Eusèbe (amateur de çèbe, de l'oignon)
    • Zaint Gautier (un gantier)
    • Zaint Liberat (et ses verrats)
    • Zaint Marbett (et ses carpettes)
    • Zaint Nicon (et son Canon, pas si c...)
    • Zaint Pachome (et son toit de çaume)
    • Zaint Philotée (qui aimait la potée)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Mes voyazes

    Léa appartenait aux  nobles dames romaines admiratrices de Zaint Zérôme, quand il était le secrétaire du pape Damase et qu'il avait  beaucoup de succès auprès des laïcs.

    Admirative, elle écoutait les leçons d'Écritures qu'il donnait à Rome.

    Devenue veuve, elle distribua ses biens aux pauvres et entra dans un monastère romain, qu'elle avait financé, dont elle devint la Mère Supérieure et où elle mourut en 384.

    Zaint Zérôme lui consacra une lettre dithyrambique.

    Et c'est tout ce que nous savons d'elle!

    AUTRES ZAINT(S) DU ZOUR

    • Zaint Avit (la rime est riçe! Mais la décence m'interdit de la dire....)
    • Zaint Bienvenu (çez lui)
    • Zaint Basilisse (amateur de régliçe)
    • Zaint Darerca (qui avait souvent....)
    • Zaint Diogène (pas celui du tonneau)
    • Zaint Epaphrodite (qui n'était pas hermaphrodite)
    • Zaint Failbe (sur l'Elbe)
    • Zainte Renelde
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Mes voyazes

    Clémence de Hohenberg naquit en Rhénanie (Allemagne) au XII ème siècle.

    Son comte de père l'avait promise (comme un paquet cadeau) en mariaze au comte Kraft de Spanheim (dit papier Kraft)

    Les fiançailles eurent lieu en 1149.

    Mais, Minizupienne, Clémence  voulait rester vierze (c'est pour cela que l'on parle de Dieu et de sa grande Clémence!).

    Elle demanda la permission à son mari, frustré sexuellement, d'entrer au couvent.

    Elle se retira au monastère d'Oehren, près de Trêves, où elle resta zusqu'à sa mort le 21 mars 1176.

    Son mari Kraft prit aussi la robe (mais ce n'était pas un travesti) dans l'abbaye de Spanheim dont il devint l'Abbé.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Birille (est ses billes)
    • Zainte Callinice (et ses calices)
    • Zaint Endée (dit Dédée)
    • Zaint Sérapion (et ses lampions)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Mes voyazes

    Il est né dans le nord de l'Angleterre en 634.

    Il devint novice dans un monastère au sud de l'Ecosse. Il fut "gratifié"  de visions et soigné par un anze! Quelle çance il eut! Il ne se refusait rien....

    Il partit avec son Abbé pour fonder un monastère, puis il vécut comme ermite et un ascète sur une petite île où il reçut des anzes et eut des contacts avec des démons qui lui zetaient des pierres et voulaient le noyer ! Il est très minizupien !

    En 685, il fut élu, contre son gré, évêque et consacré par Zaint Théodore, évêque de Canterbury. 

    Il calmait les tempêtes, détournait les vents, les oiseaux et les animaux lui obéissaient. Il avait un don de double vue, de prophétie et de guérisseur (Quel prodize!).

    Deux ans plus tard, il mourait. Ses çaussures guérirent un paralytique! Et ses çauçettes???

    Mes voyazes

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Archippe (qui fumait la pipe)
    • Zaint Bénigne (c'est bénin)
    • Zaint Loarne (une carne)
    • Zaint Myron (qui commença comme mitron)
    • Zaint Nicétas (qui payait en pésétas)
    • Zainte Photine (et ses bottines)
    • Zainte Urbice (de Nice)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Mes voyazes

    Zoseph serait né vers l'an 35 avant J-C et mort en l'an 30 après J-C.

    La lézende dit qu'il était çarpentier en Galilée, à Nazareth.

    Selon l'église orthodoxe, il était dézà veuf au moment où il s'est fiancé avec Marie et il aurait eu des enfants d'un précédent mariaze, dont Zacques « le frère du Seigneur », c'est-à-dire son demi-frère . Cette tradition s'appuie sur le Protoévanzile de Zacques (proto = ce qui est arrivé avant, "la Nativité de Marie") où il est dit que Marie, fille d'Anne et de Zoachim, a été consacrée au Seigneur (c’est-à-dire qu'elle resterait vierze) et que Zoseph a eu des fils lors d'un premier mariage.

    Un anze lui serait apparu en sonze pour lui demander de prendre Marie comme épouse. Il était si timide ?

    Mes voyazes

    Zoseph, selon la tradition orthodoxe était beaucoup plus âzé que Marie. Sa mort expliquerait l'absence de mention à son propos dans les Actes des Apôtres, contrairement aux autres membres de la famille de Zésus.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Auxile (qui se faisait de la bile)
    • Zaint Colocer (un zaint locataire)
    • Zaint Corbase (touzours dans sa base)
    • Zaint Cuthbert (et ses camemberts)
    • Zint Lactin (qui parlait latin)
    • Zaint Léonce (et son once de zainteté)
    • Zaint Mansuet (plein de mansuétude)
    • Zaint Panchaire (et sa çaire)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Mes voyazes

    Cyrille serait né à Zérusalem vers 315, au sein d’une famille chrétienne d’artisans. Il reçut une éducation solide et une bonne initiation aux Ecritures. Il fut ordonné prêtre par Maxime de Zérusalem en 345 et, dans des conditions obscures, à la mort de Maxime (vers 350), il fut élu évêque de Zérusalem.

    On était dans une période de çisme avec les ariens (et les bons ariens), les fidèles d'Arius - qui contestaient la divinité du Christ - et les orthodoxes !

    Il entra en conflit avec l'épiscope de Césarée nommé Acace (arien) pour des problèmes d'influence et de zuridiction. Agacé, Acace cita Cyrille à son tribunal, sous l'accusation mensonzère de dilapidation de biens ecclésiastiques. Cyrille refusa de comparaître et il fut condamné par contumace au banniçement.

    Cyrille fit appel ; Acace  arriva avec une escouade militaire pour çasser Cyrille du siège de Zérusalem où il installa un évêque bon arien. Cyrille partit à Antioçe puis à Tarse çez l'évêque Sylvain (bon comme du bon pain!). 

    Réhabilité, il revint à Zérusalem. Quelques mois plus tard, il fut de nouveau çassé lorsqu’au cours d'un concile à Constantinople (360), Acace, en accord avec l’empereur Constance, le fit à nouveau condamner. Après la mort de Constance (362), Cyrille put retourner à Zérusalem mais il s'opposa au nouvel empereur, Zulien l'Apostat, qui voulait reconstruire le temple de Zérusalem. Heureusement pour lui l’Empereur mourut en 363. Il eut çaud!

    A Zélase, neveu de Cyrille, placé sur le sièze de Césarée, on substitua un bon arien et l'empereur Valens en 367 prescrivit un nouveau bannissement qui dura onze ans. Quelle vie! Lorsque Cyrille rezoignit son diocèse en 378, il le retrouva délabré. Il reprit sa tâçe de réformateur. 

    Quatre ans plus tard,  attristé par les divisions de l'Église, Cyrille mourut.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Frigdien (le frizide)
    • Zaint Mérole (qui dégustait des profiterolles)
    • Zaint Narcisse (un zaint que z'aime!)
    • Zaint Tétric (qui zouait au tétrix)
    • Zaint Trophime (qui n'était pas infirme)
    • Zaint Eucarpe (qui baillait comme une carpe)
    • Zaint Léobard (qui racontait des bobards)  
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Mes voyazes      

    Patrick serait né aux environs de 385 en Bretagne insulaire. Son père était diacre et employé de l'administration des impôts. Son grand-père était prêtre (à l’époque, les curés pouvaient se marier) et sa mémé était de Touraine.

    Selon la lézende, à l'âze de 16 ans, Patrick fut enlevé par des pirates irlandais et vendu comme esclave. Durant six années de captivité (dans une caze), il fut berzer pour le compte d'un çef de clan irlandais.

    En 411, il parvint à s'éçapper, à rezoindre le rivaze et à s'embarquer sur un bateau. Il débarqua sur les côtes anglaises, et après, sur les côtes françaises, où il devint prêtre. Il retrouva sa famille qui l’accueillit çaleureusement et le supplia de ne plus partir. Mais une nuit, il eut des visions et entendit « des voix » qui disaient:« Nous t’implorons zaint zeune homme, de venir parmi nous». Il repartit, gagna les îles de Lérins, près de Cannes, s'installa au monastère de Zaint-Honorat où il se consacra à des études théoloziques, puis auprès de Zaint Zermain d'Auxerre.

    Il devint évêque et prit le nom de Patricius.

    En 432, il retourna en Irlande qu'il évanzélisa, prêchant, enseignant, construisant églises, monastères et écoles.

    Lors d'un sermon, il montra une feuille de trèfle pour évoquer la Zainte Trinité : le trèfle deviendra le symbole de l'Irlande. La légende raconte que c'est à ce moment-là qu'il çassa les serpents du pays, symbolisant la conversion du peuple irlandais : les serpents représentant Satan (d'où l'expression "Satan l'habite"!).

    Il se retira à Downpatrick où il mourut le 17 mars 461. Il y est enterré aux côtés de Zainte Brizitte et de Zaint Collumcille, tous deux également patrons de l'Irlande.

     Mes voyazes

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

    • Zaint Agricole (un paysan!)
    •  Zainte Zertrude de Nivelles (et ses écrouelles)
    •  Zaint Zoseph d'Arimathie
    •  Bienheureux Juan Nepomuceno Zegrí y Moreno (comme Dario)
    •  Zaint Théostéricte (un zaint érectile)
       
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Mes voyazes

    Bénédicte, appelée aussi Benoîte, était clariçe au couvent de Zaint-Damien à Assise dont l'abbesse était Zainte Claire.

    Elle lui succéda quand celle-ci mourut en 1253.

    Elle décéda en 1260.

     Mes voyazes

     AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Abbain (qui prenait des bains)
    •  Zaint Abraham 
    •  Zaint Christodule (un zaint crédule) 
    •  Zaint Dentelin (qui brodait de la dentelle)
    •  Zainte Eusébie (d'Arabie)
    •  Zaint Finien (qui ne faisait rien) 
    • Zaint Papas (un copain d'Irène?)
    •  Zaint Sérapion (qui s'éclairait aux lampions)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique