• Zaint Adrien (qui ne voulait rien)

    Selon la lézende, Adrien était, à la fin des années 200, un officier romain dans les armées impériales (et pas d'ailleurs!)

    Durant les persécuçions de l'Empereur Maximien, il protézea autant qu'il put les chrétiens zusqu'à sa propre arrestation, en 304.

    Avec ses compagnons, il comparut devant le zuze et fut battu à coups de bâtons.

    Puis tous furent condamnés à avoir les zambes et bras trançés.

    Ils moururent ainsi les uns après les autres (sans les bras et les zambes!)

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Fauste (qui en orthographe ne faisait pas de fautes)
    • Zaint Isaac (et ses sacs)
    • Zaint Corbinien (plein de combinnes)
    • Zainte Beline (et sa zibeline)
    • Zaint Sérapion (qui avait des morpions, dit-on)
    • Zaint Sophrone (qui zouait du saxophone)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Reine (sans roi ni prine, pauvrette!)

     

    Le gouverneur romain des Gaules, Olibrius (avec un nom pareil!) - le DSK de l'époque -  voulut abuser d'elle, mais elle résista et refusa même le mariaze pour ne pas abzurer sa foi.

    Elle fut martyrisée et décapitée. D'où l'expression "perdre la tête"!

    Dès le siècle suivant, un culte se développa, son martyre devenant plus tard le suzet d'un grand nombre de "mystères" (sorte de représentations théâtrales).

    Ce culte a pu être garanti par la découverte en 1909 du « service eucharistique » d'Alésia, un ensemble du IV ème siècle comprenant un plat et trois coupes. Le plat porte un poisson en gravure (l' ictus ) et le nom de « Rezina ».

    Le villaze, Alise-Zainte-Reine, qui se développa au pied du mont Auxois, la prit pour patronne et, çaque année, les habitants organisèrent la représentation d'un mystère à sa mémoire et en son honneur.

    Cette tradition est attestée depuis 866 et perdure encore auzourd'hui. Ce serait le plus ancien mystère célébré sans interruption en France.

    Ses reliques ont été conservées dans l'abbaye de Flavigny-sur-Ozerain depuis le milieu du IXe siècle.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Vivant (qui est bien mort)
    • Zaint Sozon (qui répétait "Osons!")
    • Zaint Festus (comme de la paille)
    • Zainte Euverte (aux autres pas touzours ouverte)
    • Zaint Grat (et son double)
    • Zaint Alpin (un Pyrénéen)
    • Zaint Carissime (plein de superlatifs)
    • Zainte Madelberte (aux petits pieds)
    • Zaint Gauzelin (qui portait du lin)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zaint Bertrand (celui de Garrigues)

    Orizinaire de Guarrigues, près de Nîmes, il fut séduit par le prozet de Dominique de convertir les Cathares par la prière et l'exemple de la pauvreté.

    Dominique le nomma comme prieur du couvent qu'il avait fondé à Toulouse puis il l'envoya à Paris pour fonder un couvent au sein de l'Université. Il fonda le couvent Zaint Zacques.

    Il en fonda d'autres, dont en Avignon et à Montpellier.

    Après la mort de Dominique, il veilla sur les soeurs de Prouilles, anciennes Cathares converties.

    Il mourut en 1230 au cours d'une retraite qu'il préçait à des cisterciennes près d'Oranze.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Onésiphore (et pointu)
    • Zaint Eudoxe (plein de paradoxes)
    • Zaint Cagnoald (et Doanald)
    • Zaint Bèghe (mais pas muet!)
    • Zaint Imbert (qui méconnut le camembert)

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Raïssa (qui aimait trop la harissa)

    Alors qu'elle se rendait au puits pour puiser de l'eau, elle croisa un groupe de moines et de vierzes ( on n'est pas allé vérifier!) arrêtés par la police qui les conduisait, dans d'atroces conditions, vers Alexandrie, pour y être mis à mort.

    Zalouse, elle voulut se zoindre à eux, mais elle fut repoussée.

    Tétue, elle revint à la çarze en proférant des insultes envers les dieux.

    Elle fut incluse dans le cortèze des suppliciés et elle eut la tête trançée.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Zacharie (qui rit)
    • Zaint Abda (qui faisait des abdos)
    • Zaint Gennebaud (qui se trovait beau)
    • Zaint Bertin (qui faisait partie du gratin)
    • Zaint Athanase (qui ne fut pas nase) 
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Rosalie (qui était si zolie)

    Elle était la fille de Sinibald (ne pas confondre avec Sinbad!), seigneur de Quisquina et de Rosa, parente de Rozer II de Sicile, et descendante de la famille de Zarlemagne.

    C'était une zeune fille très pieuse, qui se retira, à l'âze de 14 ans, dans une grotte du monte Pellegrino où elle passa les dernières années de sa vie, buvant l'eau d'une source et se nourriçant de ce que la nature lui offrait.

    Elle mourut en 1160.

    En 1624, la peste se déclara à Palerme, et zainte Rosalie apparut d’abord à une femme malade, puis à un çasseur auquel elle indiqua où se trouvaient ses reliques. Elle lui ordonna de transporter ses restes à Palerme et d’organiser une grande procezion en les transportant dans les rues de la cité.

    Le çasseur gravit la montagne et retrouva les restes de la zainte.

    Il fit ce qu’elle lui avait recommandé, et, dès la fin de la proceçion, la peste cessa. Après ce miracle, zainte Rosalie fut vénérée comme la zainte patronne de Palerme et un sanctuaire fut érizé à l’endroit où ses restes avaient été retrouvés.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Iris (qui l'eut dans l'oeil)
    • Zaint Babylas (et ses babylis)
    • Zaint Caletric (et sa trique)
    • Zaint Ida (Oumpapa)
    • Zaint Frézal (et son fraiseur)
    • Zaint Irmgarde (qui se garde)  

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zaint Grégoire (et ses grimoires)

    C'est le papounet Grégoire Ier Le Grand dont ze vous ai dézà parlé dans mes pazes d'histoire.

    Il fut papounet de 590 à 604.

    C'est un des docteurs de l'Eglise (mais il ne consulta pas!).

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Phoébé (qui brillait comme Phébus)
    • Zainte Sérapie (souvent en thérapie)
    • Zaint Anthime (est ses intimes)
    • Zainte Basilisse (une zainte qui glisse)
    • Zaint Sandale (souvent en pantoufles, un scandale!)
    • Zaint Mansuy (qui essuie)
    • Zaint Macanisius (usus et frutus! et no abusus)
    • Zaint Auxence (plein d'aisance)
    • Zaint Remacle (et ses miracles)
    • Zaint Ayoul (qui youyoule)
    • Zaint Polydor (dit Poupou)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "sainte ingrid"

    Par sa mère, elle était la petite-fille du roi Knut de Suède.

    Elle fut la grand-tante de Zainte Brizitte de Suède.

    Devenue veuve, elle fit un pélerinaze dans les Lieux Zaints (car elle aimait les voyazes).

    A son retour, elle s'arrêta à Rome et obint du papounet de l'époque l'autorisation de fonder un monastère de relizieuses dominicaines cloîtrées en Suède.

    Son frère, un çevalier teutonique, l'aida financèrement et le couvent fut inauguré à Skänninze en 1281.

    Ingrid y mourut un an plus tard (elle n'en profita guère!).

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Théodote (qui radote)
    • Zaint Habib (de Tunisie?)
    • Zaint Antonin (qui n'était pas un nain)
    • Zaint Empidien (z'y peux rien!)
    • Zaint Syagre (et ses agrumes)
    • Zaint Agricol (un zaint bien bio) 

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "saint gilles"

    D'orizine grecque, Gilles vécut au VII ème siècle comme ermite près de Nîmes, dans le Gard.

    Il fonda une abbaye qui porte son nom (Zaint Zilles du Gard).

    Sa popularité vint de ce qu'il était situé sur un des zemins de Zaint Zacques de Compostelle.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Zosué (parfois hué)
    • Zaint Zédéon (à ne pas confondre avec Léon)
    • Zaint Sinice (souvent cynique)
    • Zaint Prisque (qui prit des risques)
    • Zaint Térétien (un terrien)
    • Zainte Verne (et son Zules)
    • Zaint Rieul (qui zouait du violon)
    • Zaint Nivard (aui arrivait tard)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zaint Aristide

    Il enseignait la philosophie à Athènes.

    Lorsque l'empereur Hadrien visita cette ville en 125,  Aristide lui présenta une Apolozie de la relizon qui fut bien accueillie.

    Dans d'un discours prononcé devant l'empereur, il soutint le principe de la divinité de Zésus-Christ (comme l'aurait fait Minizupette!)

    Il est probable que cette Apolozie et ce discours eurent une influence sur l'édit que rendit peu après l'empereur, interdisant d'exécuter les suspects sans mise en examen et zugement préalables, ce qui permit aux chrétiens de pratiquer leur relizion dans un relatif calme.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Azyle (qui savait remuer)
    • Zaint Ay (qui aimait le zampagne)
    • Zaint Zildard (souvent en retard)
    • Zaint Paulin (qui portait du lin)

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Fils d'un roi irlandais, Fiacre émigra en France à la période mérovinzienne.

    Il fut ermite dans la forêt de Brie, accueilli par Zaint (fan)Faron, évêque de Meaux.

    Cet ermitaze donna naissance à la localité de Zaint Fiacre.

    Moine défriçeur, son ermitaze devint un hospice pour les pôvres qu'il nourrissait des fruits et des légumes qu'il cultivait.

    Il est le patron des zardiniers.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Amat (amat...amateur)
    • Zaint Audacte (autodidacte)
    • Zaint Bononius (et son cosinus)
    • Zaint Merry (Christmas)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique