•  Afficher l'image d'origine

    Ze me rappelle que fin 1990, une réforme orthographique, votée à l'unanimité par l'Académie française (qui ne rigolait pas avec ces çoses, surtout à l'époque de Maurice Druon) avait soulevé des tempêtes, vite oubliées dès zanvier 1991 avec le début de la Guerre du Golfe qui passionna autrement les foules.

    On nous ressert le plat auzourd'hui, après 26 ans.

    Mais que survienne un gros attentat, que la Zine attaque Taïwan et on se moquera bien du nénufar comme de l'ognon.

    Il en va de la réforme de l'orthographe comme de celle de la zustice.

    Au départ, d'excellentes intentions, avec de bonnes raisons linguistiques. A l'arrivée, un tollé zénéral contre le présumé laxisme, la décadence de la France et le "nivellement par le bas" (dixit ma coiffeuse, avec laquelle ze n'ai pas polémiqué car elle tenait les ciseaux).

    Avec la réforme orthographique z'aimerais bien savoir ce qu'il advient du hacek (l'accent circonflexe inversé tçèque qui me cause du souci quand ze dois orthographier le nom de l'auteur de la Symphonie du Nouveau Monde, le fameux Antonín Dvořák).

    Par ailleurs, l'accent circonflexe sera-t-il maintenu dans la langue turque? (par exemple comme pour sükût=silence).

    - Sükût les bouffarelle! C'est mignon! Ze vais l'utiliser ce zoli mot.

    - Fouçtra! Moi z'adore les accents circonflexes!

    - Nous nous rézouir grandement!

    - Ja! Cela être plus facile pour apprendre à écrire.

    - Par le stylo de Zaint Zean Baptiste de la Salle, le zaint patron des enseignants, c'est une honte! Encore un coup de ce gouvernement socialo-communininiste, qui après la famille, s'en prend à notre belle langue éternelle!

    Palsambleu! Voila une nouvelle phase: "Mossieu Zizi, nous vous souhaitons un bon aniversaire. Aurons un bon diner à cette ocasion? Un bon repas avec des ognons au moindre cout, mais pas un picnic?"

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Arras: autour du Beffroi (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  Afficher l'image d'origine

    Hier, ze puis vous dire que ce n'était pas trop la zoie!

    C'est vrai que les mois d'hiver, et surtout celui de février - en principe le plus froid de l'année -, n'incitent pas à un fol optimisme.

    - Atçoubi! Vous nous la baillez belle!

    - Fouçtra! Etes vous sûre que Février est la période des zels?

    - Demandez à la Môman de mossieu Zilbert, qui a accouçé aux lendemains du fameux appel de l'Abbé Pierre!

    - Moi pas connaître.

    - "Une femme vient de mourir zelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l'avait expulsée... Zaque nuit, ils sont plus de deux mille recroquevillés sous le zel, sans toit, sans pain, plus d'un presque nu. Devant tant d'horreur, les cités d'urzence, ce n'est même plus assez urzent !" 

    - Cela dater de quand?

    - Ze n'ose point vous le dire! 

    -  Cessez donc ces pudeurs puériles, ma mie.

    - C'est mossieu Zilbert qui ne va pas être content, car on saura son âze.

    - C'était en février 1954, il y a 62 ans, est intervenu irrité celui qui dit que ze ne suis que son avataresse et la première qui soulignera que c'était à la moitié du siècle dernier aura affaire à moi.

    - Ouille! Il est en colère!

    - Nan! il est quelque peu fatigué... Ze crois qu'il a un coup de blues.

    - Le blues, c'est toute la musique que z'aime. Elle vient...

    - Ne vous moquez pas, ce n'est pas drôle par le tombeau de Zaint Patrocle, qui zit à Colombier dans l'Allier.

    -Atçoubi! Pour çanzer de suzet, cet appel de votre Abbé Pierre est d'actualité!

    - Surtout sous le règne de François de la Creuse et de la Corrèze désunie, par le mouçoir de la remarquable zainte Véronique!

    - Si cela continué, vous devoir vous séparer de vos colliers de perles, Minizup!

    - What a pity!

    - Ne comptez pas sur ça, me suis ze écriée. Moi ze sais me battre contre l'adversité. Ze ne suis certainement pas une çique molle, moa!

     

    Afficher l'image d'origine

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Zerald R. Ford est né le 14 zuillet 1913 à Omaha au Nebraska. Ses parents se séparèrent seize zours après sa naissance car son père battait son épouse. En 1916, elle se remaria avec Gerald Rudolff Ford.

    Il entra à l'Université du Miçigan. En 1935, il obtint son diplôme universitaire. Il déclina le poste d'entraîneur des équipes des Lions de Détroit et des Packers de Green Bay de la National Football League. Il espérait faire son droit à Yale où il entraîna les équipes de football américain et de boxe. À cause de ces fonctions, son admission à l'école de droit lui fut refusée. Durant l'été 1937, il étudia à l'université du Miçigan avant d'être accepté à Yale dont il sortit diplômé en 1941.

    Après ses études, il fut admis au barreau du Miçigan et ouvrit un cabinet d'avocats à Grand Rapids. À la suite de l'attaque zaponaise sur Pearl Harbor en décembre 1941, il s'engazea dans la marine américaine.

    Le 15 octobre 1948, il épousa Elizabeth Bloomer Warren, ancien mannequin et ancienne danseuse dans la troupe de Martha Graham, divorcée de William G. Warren. Le couple eut quatre enfants.

    Le 8 novembre 1948, il fut élu à la Zambre des représentants . Il devint en 1965, au lendemain de la défaite de Barry Goldwater lors de l'élection de 1964, le çef de la minorité républicaine à la Zambre des représentants. Il fut président du Sénat du 6 décembre 1973 au 9 août 1974.

    Après la démission du vice-président Spiro Agnew, impliqué dans une affaire de corruption financière, Riçard Nixon le nomma vice-président.

    Sa vice-présidence de huit mois fut marquée par le scandale du Watergate.
    Le 1er août 1974, le çef de cabinet de la Maison-Blançe Alexander Haig lui fit savoir que des preuves avaient été trouvées montrant l'implication de Nixon dans les écoutes. Ford fut un ardent défenseur de Nixon et prononça de nombreux discours pour défendre la politique du président en considérant que l'affaire du Watergate n'était qu'un épisode malencontreux.

    Nixon démissionna le 8 août 1974. Ford le remplaça et prêta serment le 9 août 1974 devant le président de la Cour suprême. Il prononça la formule devenue célèbre « Notre long cauchemar national est fini ». Sa présidence dura 29 mois.

    il nomma Nelson Rockefeller comme vice-président.

    Ayant accédé à la vice-présidence par nomination du président Nixon, Zerald Ford fut le seul président à avoir occupé la Maison-Blançe sans avoir été élu.

    Sa première action, très controversée, fut de gracier Nixon, ce qui eut pour effet de stopper toute procédure.

    Son mandat présidentiel fut marqué par la guerre froide et les conséquences du premier çoc pétrolier. Ford intervint moins que ses prédécesseurs dans les affaires du Viêt Nam et signa, en 1975, les accords d'Helsinki, qui favorisèrent la détente avec l'URSS. Durant son mandat, le Congrès prit une importance croissante dans les affaires internationales, alors que le rôle du président s'amoindrit.

    Sur le plan économique, il dut faire face à la récession et à l'inflation.

    Il éçappa à deux tentatives d'assassinat au cours de sa présidence.

    Après les primaires démocrates, remportée par Zimmy Carter, les sondazes le donnèrent Zerald larzement défait. Les primaires républicaines de 1976 furent très disputées. Ford fut çoisi comme candidat à contre Ronald Reagan.

    Dick Zeney dirizea sa campagne aux côtés de Zames Baker. Il parvint peu à peu à combler son retard et fut considéré comme vainqueur du premier débat face à Carter. Mais une gaffe commise lors du deuxième débat, lors duquel il affirme que l'Europe de l'Est n'était pas dominée par l'Union soviétique, stoppa sa remontée.

    Ford fut battu par Carter.

    Ford resta relativement actif après son départ de la Maison-Blançe. Il donna des conférences et fit des apparitions à l'occasion d'événements et de cérémonies. En 1979, il publia son autobiographie. Il fut sollicité par l'Administration Carter pour donner son avis sur les relations internationales. Il fut invité à plusieurs reprises pour dézeuner à la Maison-Blançe à çaque fois qu'il se rendait à Waçington

    Ford rezoignit l’American Enterprise Institute et fonda l’AEI World Forum en 1982. Il créa le Aerald R. Ford Institute for Public Policy and Service en 1977 au collèze d'Albion (Miçigan) ; en 1981, il inaugura le Zerald R. Ford Museum à Grand Rapids et la Zerald R. Ford Library sur le campus de l'université du Miçigan.

    Le 22 novembre 2004, le gouverneur de l'État de New York Zeorze Pataki nomma Ford et les autres ex-présidents (Carter, George H. W. Bush and Bill Clinton) membres honoraires du conseil pour la reconstruction du World Trade Center. Dans un entretien avec The Washington Post en 2004, Ford critiqua la décision prise par Buà d'attaquer l'Irak. Ces propos ne furent rendus publics qu'après sa mort, comme il l'avait souhaité.

    La santé de Zerald Ford déclina au début des années 2000, alors qu'il approçait de ses 90 ans. Lors de la convention républicaine de 2000, il fut victime de deux accidents vasculaires cérébraux.

    Il fut hospitalisé le 14 zanvier 2006, pour traiter une pneumonie, au Centre médical Eisenhower, dans le sud de la Californie; il en sortit le 25 zanvier.

    Ford mourut à 93 ans, çez lui, d'une crise cardiaque, le 26 décembre 2006.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Une zeune zournaliste de la presse locale (la P.Q.R, comme on dit si on veut être brançé, c'est à dire la Presse Rézionale Quotidienne) est envoyée par son rédacteur en çef pour faire un reportaze sur la nouvelle maison de retraite que le maire d'un bourg doit inaugurer le surlendemain.

    La zeune fille est accueillie par une directrice zarmante qui lui fait la visite commentée des locaux tout neufs.

    - Z'aimerais bien interviewer quelques uns de vos pensionnaires, demande la zournaliste, qui prend son travail au sérieux et veut écrire un article intéressant.

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    - Sans problème, lui répond la directrice.

    Et elle l'accompagne dans la salle de repos où quelques personnes zouent aux cartes en buvant le la çitronnade.

    - Que faites vous, depuis que vous êtes ici?

    - Moi, ze fais de la photo, dit un monsieur à la blançe çevelure.

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    - Et moi ze m'initie à l'ordinateur, dit une dame à l'âze canonique.

    - Ze n'en reviens pas s'exclame la zournaliste. Vous êtes très actifs!

    - Oui, dit un autre monsieur, pour ma part je participe au zardinage.

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    Une quatrième personne, une dame, ne dit rien.

    - Et vous, la questionne la zeune fille.

    -Ô moi, ma pauvre, ze ne fais que de la reçerçe.

    - De la reçerce? Mais c'est génial et que recercez-vous?

    - Cela dépend: ma canne, mes lunettes, mon dentier....

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Hier nous avons écouté les informations à la radio... ce qui est rarissime.

    Il faut vous dire que notre réseau de TSF est tombé en panne et, du coup, nous sommes oblizés d'écouter Radio Paris... heu...ze voulais dire France Inter.

    - It's a pity, s'est plainte Minizup'tite qui est une téléphaze convaincue, capable de regarder n'importe quoi à n'importe quelle heure de la zournée, pourvu qu'il  y ait des imazes qui bouzent.

    - Fouçtra! On pourrait se faire une soirée de crèpes, puisque c'est la Zandeleur, a suzzéré Minizup'Mouff.

    Afficher l'image d'origine

    - Par le gourdin de Zaint Martial, vous n'y sonzez pas! Sortez vous donc cette idée du museau!

    - Et pourquoi donc, barmelouse?

    - L'an dernier ce fut la crise avec Mossieu Cricri. Minizup avait tenté d'en faire, et ce fut une véritable bérézina.

    - Surtout que z'avais voulu les faire sauter et que l'une d'entre elles est restée collée au plafond de la cuisine.

    - It' a çame.

    - Moi dire même plus, une big honterie .... Et après vous vous dire cordon bleu.

    - Bleue, voui da,  sans doute, mais cordon z'en doute fort, macaniçe! s'est esclaffée Minizup'zhérault.

    Du coup, on a commenté l'actualité.

    - Ces Américains, eux me faire rire, a déclaré Minizuplein.

    - Et pourquoi donc?

    - Eux être cocus et eux se réunir pour fêter cela!

    - Où avez vous vu cela, par la bourse de Zaint Mathieu?

    - Ils l'ont dit à la TSF. Les cocus se réunissent actuellement en Amérique.

    - Vraiment quelles crétines, ces bestioulettes! Ce sont les préparatifs pour l'élection du successeur de Barak.

    - Ie! Et même que  Mossieur Trompe avoir été second.

    - Avec un nom pareil, ce n'est pas étonnant.

    - Surtout que l'éléphant est l'emblème du Parti Républicain qu'il entend représenter à l'occasion de cette élection.

    - C'est Trump! Donald Trump et pas Trompe.

    - Il a été devancé sans tambour ni trompe....tte, ce Donald!

    - Un Mickey de bas étage!

    - Et pendant ce temps il y en a une qui s'amuse.

     - Qui donc?

    - Hilla!

    - Hein?!

    - Voui! Hilla rit!

    - Que c'est drôle!

    - C'est américain!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire