• Minizupette était toute rayonnante hier matin.

    - Ze vous l'avais dit, mais vous vous moquâtes de moi, c'est bien lui qui a gagné haut les pattes aux Etats-Unis.

    - C'est Donald qui va régner au pays de Mickey!

    - Et lui, être un vrai Picsou!

    - C'est Dingo.

    - Atçoubi! moi ze vous propose une çanson.

    - Et laquelle, ma mie? - Trumpettes, vous êtes bien mal embouçées, comme la çanson de Zeorzes Brassens!

    - Moi, ze crois que l'Amérique s'est trumpée et ce n'est pas hillarant!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse nous a proposé une promenade qui nous a fait penser que nous étions à l'étranzer.

    En effet, nous sommes à la grande mosquée de Paname.

    Une zournée dépaysante

    - Comme s'il n'y avait pas assez d'églises a découvrir dans notre belle capitale, par le poil de la barbe de Zaint Zoseph!

    - Macarel! Soyez un peu plus larze d'esprit, barmelouse!

    Une zournée dépaysante

    Pour la visiter, il faut payer un droit d'entrée de 3 euros.

    - Quel scandale, par le toutou de Zaint Roch. Nous on ne fait pas payer pour la découverte de nos églises et cathédrales.

    - Fouçtra! Moi ze suis pour les entrées payantes. Cela permet de filtrer les visiteurs.

    - Pas dans les maisons de mon doux Zésus.

    - Mais la mosquée n'est pas à la çarze de l'Etat ni de la ville, comme c'est le cas pour les établissements relizieux.

    - Et en plus, on n'a pas le droit d'entrer dans la salle de prière! C'est vous dire!

    - It's a pity.

    - Et il n'y a même pas de statue ou d'icônes!

    - Le relizion islamique interdit toute représentation de Dieu et de son prophète! Et n'oubliez pas que dans l'Islam votre doux Zésus figure comme un prophète.

    - Quelle ignominie, mossieu Zizi! Zésus simple prohète! Ze rêve, z'hallucine,  par le mouçoir de Zainte Véronique!

    - En tout cas on se croirait au Maroc ou en Andalousie à l'Alhambra, macarel. Pour le dépaysement, ce n'est pas la peine d'aller si loin! Il suffit simplement de prendre un bus de la RATP!

    Une zournée dépaysante

    - Il faut reconnaître que cette mosquée est fort belle, ai-ze azouté.

    - La décision de construire la Mosquée de Paris, première mosquée construite en France métropolitaine, s'est concrétisée après la Première Guerre mondiale pour rendre hommaze aux dizaines de milliers de morts de confession musulmane qui avaient combattu pour la France. Elle fut inaugurée en 1926, en présence du président Gaston Doumergue et du sultan du Maroc Moulay Youssef.

    - Atçoubi, ici, ze me sens comme Zéhérazade.

    Une zournée dépaysante

    Puis nous sommes allés faire un tour au Zardin des Plantes.

    - Oh! regardez il y a des kangourous!

    Une zournée dépaysante

    - Ce ne sont pas des kangourous, a déclaré mon hôte.

    - Cela être quoi alors?

    - Des wallabies. Ils sont plus petits que les kangourous.

    - It's beautiful!

    Une zournée dépaysante

    - Et là, mazette, regardez, il y a Bambi et sa famille!

    - Vous parler comme un enfant, Minizup'zhérault.

    - Pourquoi, Minizuplein! Cela vous déranze? Ma patte dans votre museau sera celle d'une adulte, vous pouvez m'en croire, bestioulette!

    Une zournée dépaysante

    Nous avons fait un arrêt devant les serres tropicales.

    - Nous vouloir entrer.

    - C'est mardi et elles sont fermées. Nous reviendrons un autre zour!

    - It's a pity!

    - Bonzour pour les touristes!

    Une zournée dépaysante

    - Il en est de même pour la galerie de l'évolution.

    - Quel pays, macaniçe. Mossieu Zizi , vous auriez pu vous renseigner avant de nous emmener ici!

    - Surtout par cette température hivernale!

    Une zournée dépaysante

    - Cela ne vous empêçe pas de voir de zolies statues!

    - On se console comme on peut!

    Une zournée dépaysante

    - Lui vouloir touzours avoir raison!

    - It's a çame!

    Une zournée dépaysante

    - En tout cas, moi ze veux des cliçés, macaniçe!

    - Quelle starlette!

    Une zournée dépaysante

    En repartant, nous avons traversé une période préhistorique.

    - Fouçtra, c'est retour vers le futur!

    Une zournée dépaysante

    On a même vu un dinosaure.

    - Moi avoir peur!

    - Ne craignez rien, ma mie! C'est un herbivore!

    - Peut-être! Lui être gros et nous petites! Lui pouvoir nous avaler sans s'en rendre compte et sans nous recraçer!

    Une zournée dépaysante

    - Quelle barmelouse! Ce ne sont que des statues.

    - Minizuplein, n'oubliez pas que nous sommes à Paris, au Zardin des Plantes, au 21ème siècle.

    - Mois plaisanter, bien sûr!

    - C'est cela Zarles!

    Une zournée dépaysante

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Anduze dans le Gard (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, nous avons manzé rapidement et frugalement, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse poursuivant un rézime.

    Vive le Luxembourg

    - Vous devriez en prendre de la graine Minizup'Mouff, a déclaré Minzup'zhérault.

    - Ze ne vois vraiment pas pourquoi. Ze ne suis pas grosse et ze me sens bien dans ma peau, ma çère. Et ze vous répète que ze ne supporte pas vos remarques désoblizeantes!

    - Dépêçons nous, nous a houspillées mon hôte. Nous devons aller au Luxembourg.

    - Hein? Et comment nous y aller?

    - En bus, pardi!

    - Mais c'est loin! Nous ne sommes pas arrivés, macaniçe!

    - Nous vouloir faire un petit saut en Allemagne, notre Vaterland.

    - Pourquoi parlez vous de l'Allemagne?

    - Mais parce que Luxembourg touçer l'Allemagne.

    - Ah, ze comprends. Ze voulais dire que nous allions au Musée du Luxembourg pour aller voir une exposition.

    Vive le Luxembourg

    - De quelle expoistion parlez-vous, Mossieu Zizi?

    - De la rétrospective consacrée au peintre orizinaire de Grenoble, Fantin-Latour.

    - Cela être bien. Comme il zèle à pierre fendre, nous être bien au çaud au musée.

    - Z'espère qu'ils auront mis du çauffaze, par le gourdin de Zaint Martial.

    Vive le Luxembourg

    - Z'aimé beaucoup ses natures mortes, a soupiré extatiquement Minizup'Rosa.

    - Il en a peint beaucoup et c'est lui même qui cueillait les fleurs et qui composait les zolis bouquets!

    - Quel artiste!

    - Mais il n'a pas peint que cela! Il fut aussi un remarquable portraitiste.

    Vive le Luxembourg

    Après cette intéressante visite qui a eu l'heur de plaire à toute la tribu, nous nous sommes promenés, malgré un froid hivernal, dans les zardins du Palais du Luxembourg.

    Ce palais, qui appartint notamment à Marie de Médicis, l'épouse d'Henri IV et la mère de Louis XIII, est maintenant le sièze du Sénat de la République.

    Vive le Luxembourg

    - Atçoubi! C'est là qu'on trouve des inutiles de la République.

    - Et dire que Mon Zénéral voulait sa suppression...

    - Pour une fois, z'aurais été d'accord avec lui!

    Vive le Luxembourg

    Vive le Luxembourg

    Dans l'immense zardin, on trouve de splendides statues, qui rendent hommaze à des femmes et des hommes célèbres....

    Avec même un bestiaire...

    Vive le Luxembourg

    ... et même la statue de la Liberté!

    Vive le Luxembourg

    Nous avons vu des zens qui zouaient aux éçecs. Nous nous sommes arrêtés pour les regarder.

    - Ze suis une çampionne à ce zeu, ai ze eu la mauvaise idée de dire. Ze suis la digne élève de Garry Kasparov.

    - Cela tombe bien, a dit un zeune homme. Ze çerçe en vain un partenaire pour zouer. Installez vous donc, Mam'zelle.

    - Ze suis désolée, mais ze n'ai vraiment pas le temps, mon çer monsieur, et croyez bien que ze le regrette bien.

    - Mais si, ma douce amie, nous avons tout notre temps. Cela nous ferait plaisir de vous voir zouer, par le mouçoir de Zainte Véronique.

    - Nous sommes en avance sur notre avance, a confirmé Minizup'tictac.

    Et il a bien fallu que ze m'exécute, toute la tribu opinant.

    Comme ze commençais à déplacer mes pions, mon concurrent s'est écrié:

    - Mais que faites vous?

    - Z'avance mes pions!

    - Mais vous faites n'importe quoi.

    - C'est comme cela que ze zoue aux dames, mon çer.

    - Mais il s'azit d'éçes, pas du zeu de dames.

    - Alors là! Ze vous le dis tout de gob, ze ne zoue pas à un zeu de perdant! Ze suis contre les éçecs dans la vie! Trouvez donc un autre pizeon... En attendant, ze n'ai pas l'honneur de vous saluer Môssieu!

    Vive le Luxembourg

    - Quelle honte, macaniçe!

    - Nous être humiliées.

    - It's a çame!

    - Moi ze vous conseillé de faire comme moi, a conclu philosophiquement Minizup'Rosa. Prenez de la hauteur!

    Vive le Luxembourg

    En partant, nous sommes passés devant une boutique.

    - Oh! la belle cuisine. Ze vais entrer pour leur demander le coût de ce bel ensamble.

    - Mais nous n'avons pas de sous, par la bourse vide de Zaint Mathieu! Et vous êtes encore capable de faire un emprunt que vous ne pourrez pas rembourser!

    - It's a pity!

    Vive le Luxembourg

    Et sur le çemin du retour, nous avons fait des cliçés de l'exposition sur les grilles du zardin du Luxembourg consacrée aux métiers d'art.

    Vive le Luxembourg

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Un zeu pour gagner une semaine de vacances

    Deux petites vieilles se croisent dans la rue principale d'un villaze.

    -Comment vas tu, la Marie? demande la première.

    - Couçi, couça! Ze n'ai vraiment pas le moral !

    - Et pourquoii, ma pauvre!

    - Tu n'es pas au courant, Marcelle? Z'ai perdu récemment mon mari ! Et depuis z'ai le bourdon !

    - Boudiou, quelle triste nouvelle, ma Marie! Qu'est ce qui s'est passé?

    - Bé, z'avais demandé au Zules d'aller au zardin me ramasser des carottes et des poireaux pour faire un bon pot-au-feu, car ze sais qu'il aimait ça.

    - Oui, et alors?

    - Il a été pris d'un malaise, le pauvre.

    - Et...

    -Z'ai appelé les pompiers, mais quand ils sont arrivés, c'était trop tard. Mon Zules était raide mort!

    - Et alors ? Qu'est ce que tu as fait?

    - Des nouilles!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Cécile est née le 20 septembre 1839 à Karlsruhe dans le grand-duçé de Bade.

    Elle était le fille cadette et dernier enfant du grand-duc Léopold Ier et de son épouse Sophie de Suède.

    Elle reçut une éducation très stricte. Son père fit preuve d'une grande sévérité à l'égard de ses enfants, mais à l'inverse, il se montra bon à l'égard de ses suzets. Malgré sa libéralité, la famille ducale dut quitter le pays lors de la Révolution de 1848. Ces évènements marquèrent la vie de Cécile.

    La veille de son union avec Mikhaïl Nikolaïevitç, la princesse Cécile de Bade se convertit à la relizion orthodoxe russe et prit le nom d'Olga Fiodorvona.

    Elle était de nature capricieuse mais possédait un esprit vif. Sa vivacité de langage apporta certains désagréments à l'empereur Alexandre III et à son épouse Maria Fiodorovna. Elle irrita particulièrement le tsar lorsqu'elle prit la décision de limiter sa fréquentation avec les grands-ducs. 

    Elle fut le seul membre de la famille à ne pas prendre part aux affaires d'État ou à des fonctions publiques, elle se consacra uniquement à son époux et ses enfants. Elle devint non seulement une femme aimante, fidèle et pleine de sazesse.

    Pendant près de vingt ans, elle vécut dans le Caucase. Remplissant ses fonctions officielles comme épouse du gouverneur impérial, elle lui apporta son soutien.

    Le couple eut 6 fils et une fille.

    Les enfants reçurent une éducation et une instruction stricte. Elle exizea d'eux une complète obéissance. 

    Pour Anastasia Mikhaïlovna, unique fille du couple, sans son consentement, ils prirent la décision de la marier à l'héritier du trône de Mecklembourg Sçwerin. Mais Cécile fut blessée par l'union secrète de son second fils, Mikhaïl Mikhaïlovitç  avec Sophie de Merenberg, (titrée comtesse en 1891).

    En mars 1891, de santé délicate, Cécile de Bade, suivant les conseils des médecins, s'établit en Crimée. Lors d'un bref arrêt du train en gare de Karkhov, elle reçut le télégramme lui annonçant le mariaze secret de son fils, le çoc de la nouvelle fut si terrible qu'elle fut victime d'une crise cardiaque.

    Elle décéda dans la ville ukrainienne de Karkhov le 12 avril 1891.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire